2eme édition journée verdissement de la DGPU : Reboiser pour restaurer les écosystèmes et arrêter le remblai du lac

0
279

Pour sa deuxième édition, la Journée de l’environnement de la DGPU a été marquée par la plantation de 500 arbres. L’objectif est la restauration des écosystèmes. Et, dans ce sens, Diène Farba Sarr a annoncé l’arrêt des travaux de remblai du lac par l’APROSI.

La Délégation générale aux Pôles urbains (DGPU) a tenu sa deuxième édition de la Journée de verdissement.  Une journée placée sous le sceau du reboisement, avec plusieurs centaines d’arbres plantés, le long des grandes artères du pôle. Une activité en phase avec le thème de la journée : «Verdir pour restaurer les écosystèmes de Diamniadio». Ainsi, la rencontre est revenue sur l’importance qu’occupe l’arbre dans les processus naturels et dans la lutte contre les changements climatiques.

«L’arbre urbain est le moyen le moins cher et le plus facile à mettre en œuvre pour lutter contre le changement climatique et se prémunir de ces effets… Les arbres rendent d’immenses services écologiques aux villes. Ils améliorent la qualité de l’air en absorbant les polluants et en fixant les particules fines ; ils participent à l’atténuation du réchauffement climatique global en stockant le gaz carbonique. Ils permettent aussi de lutter contre les phénomènes d’îlot de chaleur urbain grâce à l’ombrage qu’ils fournissent et à l’évapotranspiration. Ils représentent un support de biodiversité permettant la présence de multiples espèces…», explique la note de présentation de l’activité.

Selon, le ministre délégué chargé des Pôles urbains, le programme de reboisement est une réponse à l’invite du président de la République d’accorder une place importante dans les différents programmes mis en œuvre dans le Pôle urbain de Diamniadio, pour en faire une «ville verte, durable et résiliente».

Joignant l’acte à la parole, le ministre délégué a annoncé l’arrêt des travaux de remblaiement du lac, freinant ainsi l’APROSI qui cherchait des espaces à aménager pour les implantations industrielles.

L’objectif de ce reboisement rejoint le thème de la Journée mondiale de l’environnement, «Une seule Planète», qui sonne l’alerte pour sa protection contre les risques d’inondations, de pollution, d’érosion, d’appauvrissement des sols. C’est ce qui explique le choix de la DGPU de planter près de 2000 arbres pour les deux années de célébration.

«Il convient de rappeler que la DGPU effectue, depuis deux ans, un travail considérable pour rétablir et préserver l’équilibre écologique et la biodiversité du Pôle urbain de Diamniadio. Ainsi, nous redécouvrons, peu à peu, au cours de ces deux dernières années avec la plantation de plus de 2 000 arbres dont 4 ha pour le parc des loisirs et 5 km d’axes routiers, la valeur et la contribution des arbres, essentiels à l’équilibre des Pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose», a dit Diène Farba Sarr.  Le ministre délégué général aux Pôles urbains d’assurer «que dans les Pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose, la question du binôme arbre et habitat reste plus que jamais d’actualité».

WORE NDOYE

Leave a reply