Joal-fadiouth- chavirement de pirogue causant un décès et un porte disparu : Pape Sagna Mbaye plaide la sécurité en mer par le respect des règles

0
957

Suite au chavirement d’une pirogue au large de Kafountine enregistrant un mort, un porté-disparu et un rescapé, Pape Sagna Mbaye, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, s’est rendu hier à Joal-Fadiouth d’où était partie l’embarcation pour présenter ses condoléances et au nom du gouvernement. Il avait ses côtés les ministres Samba Ndiobène Ka et Aissatou Sophie Gladima, par ailleurs mairesse de Joal-Fadiouth. Compatissant avec les familles éplorées, il a ensuite fait appel aux acteurs sur la sécurité en mer par le respect des règles.

Le ministre de la Pêche et de l’économie maritime s’est appesanti sur les conséquences de ce drame. Il a rassuré de la poursuite des recherches par les services compétents pour retrouver le disparu avec tout le souhait de le revoir vivant. A l’en croire, sa  venue découle d’une instruction du Chef de l’Etat par le canal du Premier ministre, pour soutenir les familles des victimes. Il a cité ses collègues, ministre de la Solidarité nationale, Samba Ndiobène Ka, apportant le concours de l’Etat  avec un appui pour  les familles éplorées et Mme Aïssatou Sophie Gladima, la ministre du Pétrole et de l’énergie, mairesse de Joal-Fadiouth. Analysant ce drame tragique et macabre, Pape Sagna Mbaye a invité les acteurs de la pêche à faire preuve de responsabilité et à beaucoup plus de conscience par rapport aux dangers de la mer. Pour lui, le bulletin de la météo  de l’Anacim donne l’état de la mer et la présence de houle en haute mer. Il a rappelé par ailleurs l’importance du port du gilet de sauvetage car si le pêcheur disparu disposait du sien, il pourrait être retrouvé même décédé parce que le corps flotterait. Le ministre a révélé la mise à  disposition prochaine de gilets de sauvetage aux acteurs de la pêche pour un lot de 20 000 gilets. Le marché est déjà lancé. Toujours sur l’accompagnement des acteurs de la pêche, Pape Sagna Mbaye a fait part du maintien de la subvention de l’essence pour les pirogues  à son niveau initial, une volonté du chef de l’Etat. »L’appui à la subvention d’un million de francs pour l’achat de chaque pirogue hors-bord est également maintenu dans le budget de 2023. Cela montre à suffisance l’intérêt particulier que le Président  porte à ce secteur qui est vital pour l’économie ». A l’en croire : « La région de Thiès, à travers Mbour, Joal, Mballing, Canar, Moro et Fasse-Boye représente plus de 50% du volume des captures de la pêche artisanale. Donc un accent particulier sera mis sur le secteur lors du Conseil des ministres décentralisé prévu dans la région ». Sur les attentes du Projet Aar Gal ak Mol, c’est à dire la protection des pêcheurs et des embarcations au point de vue des assurances,  il a fait appel à tout un processus : « C’est un projet global qui ne touche pas seulement les assurances mais qui touche beaucoup plus, la géolocalisation. C’est un projet qui suit son cours et pas plus tard que lors du Conseil interministériel entre la France et le Sénégal, ce dossier a été au cœur des discussions. Et dans un futur proche, nous verrons les résultats; pas de manière globale, mais de manière sectorielle, par rapport à la géolocalisation, par rapport aux assurances, etc. C’est quelque chose d’extrêmement complexe parce qu’il faut l’implication de l’acteur dans le processus. Donc cela demande plus ou moins, la mise en place de ce fonds mais aussi, des rencontres sectorielles qui se feront au niveau des acteurs pour que nous puissions avoir une adhésion globale par rapport au projet pour qu’en fin de compte, ce vœu de l’ensemble de ces acteurs puisse se réalise ».

SAMBA NIEBE BA

Leave a reply