64e anniversaire de l’indépendance : vibrant hommage aux résistants, héros, anciens combattants et Armées

0
208

Le Sénégal a commémoré le 64e anniversaire de son indépendance, fête nationale des Armées, hier, jeudi 4 avril 2024. Une occasion pour le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, dans son premier message à la nation prononcé la veille, mercredi 3 avril, suite à son investiture à la magistrature suprême, de rendre un vibrant hommage aux artisans de cette souveraineté internationale retrouvée et à ses prédécesseurs.

«Ce soir, alors que nous célébrons notre liberté retrouvée, mes pensées vont à nos vaillants résistants, héros célèbres ou méconnus, qui, se donnant corps et âme, ont défié l’odieux système colonial et sa prétendue mission civilisatrice, pour défendre la liberté de notre peuple et ses valeurs de culture et de civilisation. Je voudrais également saluer avec respect et affection nos anciens combattants, qui ont sacrifié leur jeunesse loin de leurs familles, au prix de leur vie et de leur liberté», a insisté le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, dans son premier discours à la nation en tant que chef de l’Etat.

Soulignant que «La fête nationale met à l’honneur nos Forces de défense et de sécurité», il leur a exprimé sa fierté. «A vous, officiers, sous-officiers et militaires du rang, qui avez choisi le métier risqué des armes, je réaffirme la reconnaissance de la Nation. Je vous exprime ma fierté, mon soutien et mon entière confiance dans vos missions au service de la patrie, de la paix en Afrique et dans le monde. Je salue la mémoire de nos Jambaars tombés au champ d’honneur et souhaite prompt rétablissement aux blessés. L’Etat restera toujours solidaire de leurs familles, avec soin et compassion.»

Se prononçant par rapport au thème de cette édition, «Les Forces Armées au cœur de la cohésion nationale», le Chef suprême des Armées a indiqué qu’il «nous interpelle par son actualité et sa pertinence. Il nous rappelle qu’au-delà du cérémonial, la fête nationale est surtout l’occasion d’une introspection individuelle et collective sur notre commun vouloir de vie commune. Nos Forces de défense et de sécurité, sous le concept Armée-Nation, symbolisant la diversité et la cohésion de leurs composantes socio-culturelles, nous offrent un bel exemple de ce que doit être le vivre ensemble sénégalais. En tant que Chef suprême des armées, et garant de l’unité nationale, je suis déterminé à préserver notre vivre ensemble hérité de nos ancêtres ; parce que nous n’avons qu’une seule patrie : le Sénégal, notre abri commun, que nous aimons tous, qui ne commence pas par nous, et ne finit pas avec nous».

Le président de la République assure qu’il ne ménagera aucun effort pour la paix, la stabilité et l’unité nationale. «Dans cet esprit, mon rôle, et je compte l’assumer pleinement, est de tendre la main à toutes et à tous, pour rassembler, rassurer, apaiser et réconcilier, afin de conforter la paix, la sécurité et la stabilité indispensables au développement économique et social de notre cher pays. De l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud, je souhaite que notre cher Sénégal reste uni et indivisible, en paix et en harmonie avec notre devise nationale : Un Peuple-Un But-Une Foi. Nous le devons à nous-mêmes. Nous le devons à nos enfants. Nous le devons aux générations futures».

 

HOMMAGE AUX PRESIDENTS SENGHOR, DIOUF, WADE ET SALL

En outre, il magnifié l’œuvre de ses prédécesseur à la tête du pays. «Je rends un vibrant hommage à mes prédécesseurs, les présidents Senghor, Diouf, Wade et Sall, qui, chacun, a apporté sa pierre à l’œuvre de construction nationale. C’est sur la base de ce legs que je veux poursuivre avec vous notre quête collective du Sénégal de nos rêves», a-t-il dit.

Il n’a pas manqué de rendre grâce à Dieu pour la coïncidence de cette fête avec des événements religieux d’envergure : Pâques marquant la fin du Carême et le dernier virage du Ramadan menant vers la Korité. «Demain, 4 avril 2024, nous célébrons le 64e anniversaire de l’indépendance de notre pays.
A toutes et à tous, j’adresse mes chaleureuses félicitations. Je rends hommage à chacune et chacun de vous pour votre attachement aux vertus cardinales de paix et de démocratie qui fondent notre vécu quotidien. Les changements significatifs que nous venons de vivre de façon paisible, témoignent, une fois de plus, de la maturité de notre peuple, de la vitalité de notre démocratie et de la force de nos institutions. Nous devons tous être fiers de cette belle performance. Cette année encore, par la grâce divine, notre fête nationale se déroule sous le signe de la communion spirituelle, avec la semaine sainte pascale qui vient de conclure le carême et le mois de ramadan qui tire à sa fin».

I.DIALLO

 

Leave a reply