Affaire sweet beaute : Sonko mouille Serigne Bassirou Guèye et annonce une plainte devant la Cour Suprême et l’Igaj

0
1990

Ousmane Sonko a annoncé une plainte contre l’ancien procureur de la République devant la chambre criminelle de la Cour Suprême et l’Inspection générale de l’Administration de la Justice (IGAJ). En conférence de presse hier, vendredi 4 novembre, sur son audition par le Doyen des juges dans l’affaire de « viols répétés et menaces de mort », le leader de Pastef a cité un rapport interne de la Gendarmerie sur l’affaire capitaine Touré avant d’accuser Serigne Bassirou Gueye d’être impliqué dans le complot à l’origine de ce dossier.

Le leader de Pastef-Les Patriotes se lance aux trousses de l’ancien Procureur de la République. Lors de son face-à-face avec les journalistes hier, vendredi, Ousmane Sonko a, en effet, annoncé la saisine de la chambre criminelle de la Cour Suprême et l’Inspection générale de l’Administration de la Justice (IGAJ) dès ce lundi 7 novembre d’une plainte contre l’ex-Procureur pour son rôle dans cette affaire qui a causé la mort de 14 jeunes lors des évènements de Mars 2021. Citant un rapport interne de la Gendarmerie enregistré sous le numéro : n°063-4 /4 /HC/CAB du 14 avril 2021, intitulé «Affaire capitaine Touré, feuillet 1 à 18» qu’aurait commandité l’ancien Haut commandant, le général Jean Baptiste Tine, dans le cadre de la procédure de radiation du Capitaine Oumar Touré, le leader de Pastef a indiqué que ce document place  Serigne Bassirou Guèye dans le cœur du complot à l’origine de cette affaire. « Comme je l’ai déjà dit, c’est moi-même qui ai fait durer cette audition tout simplement parce que j’avais des choses à dire et que je voulais qu’on les mette dans le dossier. Depuis le début de cette affaire, j’ai toujours dit que ce dossier est vide et qu’il s’agit d’un complot ourdi par le président Macky Sall et ses proches dans le but de me rendre inéligible. Macky Sall sait que c’est fini pour lui, et tout ce qu’il cherche, c’est de m’emprisonner mais il perd son temps puisqu’il ne peut rien contre moi », a-t-il assuré avant de poursuivre.

« Serigne Bassirou Guèye n’avait qu’un seul objectif et c’était de m’emprisonner. D’ailleurs, selon ce document d’enquête interne de la Gendarmerie nationale, réalisé par les Colonels Oumar Diouf et Crépin Arsène Sambou et dont le général Tine a remis une copie au Président Macky Sall, Serigne Bassirou Guèye est allé jusqu’à commanditer la falsification du procès-verbal réalisé par le capitaine Seydina Omar Touré dans le cadre de cette affaire de viol en demandant qu’on enlève l’ensemble des passages me disculpant», a-t-il ajouté précisant que c’est ce document qui a poussé le chef de l’Etat à limoger le général Tine après que ce dernier lui a remis une copie. Loin de s’en tenir là, le leader de Pastef a également indiqué que l’ancien procureur est allé télécharger des photos obscènes de jeunes filles sur internet pour les joindre au dossier dans le but de renforcer les charges de proxénétisme contre la propriétaire du salon, Ndèye Khady Ndiaye. Le maire de Ziguinchor dit avoir remis au Doyen des juges les preuves de l’implication formelle de l’ancien Procureur de la République Bassirou Guèye et d’autres personnalités proches du régime en place dans ce dossier Adji Sarr. Il a ainsi cité entre autres, le commandant Abdou Mbengue, ex-patron de la Section de recherche de la Gendarmerie nationale aujourd’hui promis au grade de Colonel, l’actuel Haut commandant de la Gendarmerie, le général Moussa Fall, l’ancien Directeur des Domaines, Mamadou Mamour Diallo, son beau-frère Abdoulaye Sow dit « Gaby » et Me Dior Diagne qui n’est autre que l’épouse de l’actuel ministre de l’Intérieur, Antoine Diome. Des personnes qui, selon lui, ont tous un lien étroit avec Macky Sall ».

Nando Cabral Gomis

 

 

Leave a reply