Aliou Cissé, sélectionneur des «Lions» : «Je suis très déçu du résultat»

0
709

«On a connu un match très compliqué mais équilibré aussi. Le score ne reflète pas la physionomie du match. Dans l’ensemble, je suis satisfait de mes garçons et très fier de leur prestation. Maintenant, à nous de nous préparer pour le 2ème match qui reste décisif pour la suite de la compétition».

Le coupable de la défaite

«Je suis très déçu du résultat. Quand on perd un match du genre, généralement, c’est  l’entraîneur qui est coupable et dans ce match, s’il y a un seul coupable c’est bien sûr moi. Il nous a manqué des situations qui peuvent se terminer en but. En football, c’est l’efficacité qui compte. On n’a pas pu scorer mais dans l’ensemble, on a fait des choses intéressantes. Nous allons nous baser sur ça pour continuer à travailler et s’améliorer. Gagner ce match-là, allait nous mettre dans le bon sens parce que, quand on joue le premier match, on veut toujours le terminer par la meilleure façon. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Effectivement, le deuxième match contre le Qatar sera très difficile. A nous de faire tout pour le gagner afin de bien préparer le match contre l’Equateur pour aller au second tour. Le fait d’avoir perdu ce match peut nous motiver. A nous de bien nous préparer pour la suite».

Les changements qui ont désorganisé le jeu des Lions

«Le deuxième but est anecdotique. Les changements n’ont pas perturbé la philosophie de jeu. Il y a eu deux blessés. Quand Abdou Diallo s’est blessé, un garçon comme Jacobs est rentré et on a fait un remplacement poste pour poste. Par la suite, Kouyaté s’est aussi blessé. On a amené Pape Guèye qui a du vécu dans cette équipe- là. On est déçu, les garçons ont beaucoup donné. Ils se sont énormément battus. Mais, il faut reconnaître qu le résultat n’est pas au rendez-vous».

La gestion du match

«La gestion du match n’a pas perturbé le système. Au contraire, on a bien géré. La stratégie c’est d’aller les chercher haut. On savait aussi que ce genre d’équipe-là ne doit pas tout le temps être cherchée haut. En un moment, il faut reculé le bloc. On a renforcé le milieu de terrain et ça plutôt marché. Ça nous a permis de renforcer les opportunités ; on a eu des situations, malheureusement, il n’y avait pas forcément de l’efficacité. Comme je le dis, il y a la sortie d’Abdou Diallo sur blessure et celle de Cheikhou Kouyaté qui a bien maintenu le milieu de terrain. Le fait qu’il soit blessé ne nous a pas aidés. On a baissé en intensité. Après, on est déçu parce qu’on mérite mieux que ça».

Position haute de Gana

«Si on a mis un peu plus haut Idrissa Gana Guèye, c’est pour gêner la sortie de balle de l’équipe hollandaise. En première période, il a fait énormément d’effort qui lui a permis de gratter des ballons. Maintenant, il faut reconnaître que dans l’animation offensive, on a manqué de percussion et d’efficacité sans oublier des prises de risque. Que ce soit Ismaïla Sarr, Boulaye Dia ou Krépin Diatta devant, il y a eu quelques difficultés. Mais, comme je l’avais déjà dit avec l’absence de Sadio Mané, ce n’est pas la même chose».

Nature des blessures de Diallo et Kouyaté

«Pour Abdou Diallo, il faut dire qu’il a eu une blessure musculaire. Quant à Cheikhou Kouyaté, il est touché à la cheville. Dans la semaine, on va faire des examens pour voir s’ils seront aptes pour le match de vendredi. Je n’ai pas vu les images. Je sais que Gakpo a mis la tête. Maintenant, je ne peux pas vous dire qu’il y a eu une erreur impliquant le gardien de but Edouard Mendy ou quoi que ce soit».

Stratégie pour les deux prochains matchs

«L’animation offensive est un chantier dans cette Coupe du monde-là. Que ce soit, Ismaïla Sarr, on attendait qu’il fasse plus de créativité comme il a l’habitude de le faire. J’attends beaucoup de lui ; c’est le même cas pour Krépin parce que les Hollandais ont très bien défendu avec Aké, Van Djik ou encore De Light. N’empêche qu’on a eu quelques opportunités. Dans ce genre de match, il faut être défensivement solide et rapides en phase de transition. Quant à Ilimane Ndiaye, c’est un joueur crédible qui est très proche de l’équipe. Nous connaissons bien ses qualités. Aujourd’hui, c’est vrai que c’était un match très difficile où on avait besoin des joueurs qui vont fermer les couloirs.

Quand vous perdez le premier match, le deuxième devient une finale pour ne pas dire un match décisif. Maintenant, on va essayer de récupérer les blessés et bien récupérer aussi parce qu’on a mis de l’intensité dans ce match. Le match contre le Qatar ne sera pas du tout  facile. C’est une finale. Donc, à nous de bien le préparer».

REACTIONS…REACTIONS

Kalidou Koulibaly :

« On a fait un bon match. On a été pertinent dans le plan qu’on avait. C’est dommage qu’on ait pris ce but en fin de match. On a eu les occasions pour marquer avant. On a pris ces deux buts et c’est la loi de la Coupe du monde. On sait que les matchs se jouent sur des détails. On y croit tous. On sait que ça va être difficile. Il y a deux finales, dont une première vendredi face au Qatar. On prendra match après match. On va analyser ce match. C’est à nous de prouver qu’on peut jouer sans Sadio. Il nous manque mais on va jouer pour lui. On ne va pas chercher des excuses. On va tout faire pour battre le Qatar. Ce sera compliqué mais c’est la beauté du football.  On ne va pointer du doigt quelqu’un. On a eu des occasions mais on n’a pas su les mettre. Il faut continuer à travailler et montrer qu’on peut le faire. On a commencé avec une difficulté et on y croit. Lors de la CAN, on avait démarré timidement avant d’être champions d’Afrique. On y croit tous et on mettra tous les atouts de notre côté pour gagner le match de vendredi ».

Nampalys Mendy :

«On savait que ça allait se jouer sur des détails. Je pense qu’on a fait une bonne performance. Malheureusement, il nous a manqués ce petit truc de concentration.  Il reste deux matchs et ce sont deux finales. Tout peut changer d’un match à l’autre. Je crois qu’il faudra rester concentrer du début jusqu’à la fin. On espère que les blessures ne sont pas graves. On a beaucoup donné et on espère les récupérer. Il y a eu beaucoup de déception car on a fait un bon match. Il faut garder la tête haute et rester confiants. C’est la seule solution si on veut faire des résultats».

Pape Guèye :

«On est un peu frustrés. On a vu qu’il y avait quelque chose à faire aujourd’hui (hier lundi). On a fait de bonnes choses. La frustration apparait sur nos visages. On est conscients de nos qualités. Il reste deux matchs et ce sont des finales. Ce sera important pour la suite et on a à cœur de bien les préparer. D’abord, il y a le match face au Qatar. On va revoir le match mais on retient l’aspect positif. On sait tous les qualités de Sadio. Il n’est pas là et on va faire avec. On se penche sur le match de vendredi et on va essayer de l’emporter».

Krépin Diatta :

«On a fait le match qu’il fallait. Le contenu a été bon de la première à la 85ème. On a poussé cette équipe des Pays-Bas. On a essayé de leur faire mal. Ils n’étaient pas dans leurs registres. On les a fait sortir de leur confort. Maintenant c’est sur des petits détails qu’on a pris les buts. On méritait franchement de partir au moins avec un point parce qu’on a fait le match qu’il fallait. On a respecté les consignes. On s’est battu comme on a pu mais au final on a pêché sur deux erreurs qui ont fait basculer le match. (Manque de réalisme) On a certes manqué de réalisme mais on avait aussi en face un bon gardien qui a fait des arrêts. C’est vrai que c’est qu’en étant réaliste qu’on peut faire basculer un match. On l’a vu avec leurs opportunités qu’ils ont saisies. C’est un axe de travail qu’il faudra qu’on continue à bosser. Nous sommes des attaquants. On sait comment marquer des buts. Aujourd’hui on a pêché sur des détails. Mais dans le contenu on a répondu présent. Eux-mêmes savent que si on leur disait qu’ils allaient prendre un point ils allaient signer parce qu’ils savent qu’il y avait du répondant devant eux».

VIRGIL VAN DIJK, CAPITAINE PAYS-BAS

«C’était difficile pour nous»

«Nous avons affronté une très belle équipe du Sénégal qui nous a posé pas mal de problèmes. Il y a de très bons joueurs dans cette équipe et ça joue bien au ballon. Ils ont montré qu’ils n’y a pas seulement Sadio Mané. C’était difficile pour nous, heureusement on a marqué dans les dernières minutes. On est fier, et on va continuer à travailler et bien préparer l’Équateur».

NATHAN AKE, DEFENSEUR PAYS-BAS

«On savait que le Sénégal joue bien en contre-attaque…»

«On a fait un très bon match, même si c’était dur contre une belle équipe sénégalaise. On savait que l’adversaire (le Sénégal) est très fort en contre-attaque, donc on est resté concentré pour ne pas encaisser de buts. On savait qu’on était capable de les piéger en fin de match, parce que nous avons des attaquants qui marquent beaucoup de buts».

MATTHIJS DE LIGT, DEFENSEUR PAYS-BAS

«Le Sénégal joue bien au football»

«C’est une équipe qui joue bien au football. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont été champions d’Afrique. On savait que ça allait être dur pour nous. On a fait un match correct, on est content. Maintenant, on se concentre sur le prochain match contre l’Équateur pour gagner».

De nos Envoyés Spéciaux: Abdoulaye THIAM et Khalifa Ababacar GUEYE

 

Leave a reply