Artisanat et innovation : cinquante artisans capacités dans le domaine du digital

0
218

« Il s’agit d’une initiative que le PNUD est en train de mettre en œuvre en partenariat avec le 3FPT mais aussi avec l’université D pour justement voir dans quelle mesure dans la perspective du renforcement du capital humain nous pouvons travailler sur une cible, l’artisanat et accessoirement sur la menuiserie pour effectivement quels sont les leviers à activer pour pouvoir promouvoir ce métier », a souligné Mody Atoumane Diop, responsable de l’Unité Croissance Inclusive Développement Durable au bureau pays du PNUD ? Le digital constituant un pilier extrêmement important, à ce titre, déclare-t-il, « Nous avons pu mobiliser et mettre 75 millions de dollars pour tester, expérimenter, voir comment est-ce que nous pouvons relever la productivité de ces artisans et partant de cette échelle aller voir comment nous pouvons généraliser non seulement sur l’étendue du Sénégal en termes de nombre d’artisans à couvrir mais aussi tirer des leçons pour pouvoir ajuster les programmes de formations professionnelles». Une révolution dans le monde de l’artisanat, selon Mamadou Diouf, directeur administratif du 3FPT, venu représenter la directrice générale empêchée. « C’est une révolution dans le monde de l’artisanat parce que jusque-là les artisans se contentaient de rester dans leurs ateliers attendre le client, et puis prendre la commande. Mais maintenant c’est l’effet inverse. » Ainsi une cohorte de 50 artisans a été formée. « Que ce soient ébénistes et métalliques, nous avons pu les former dans tout ce qui est WhatsApp business pour leur permettre d’avoir des catalogues numériques et également être visibles sur WhatsApp et on a co-créé avec eux la Marketplace qui va pouvoir leur permettre d’avoir des boutiques en ligne sénégalaises et avoir une visibilité à l’internationale », a souligné Emmanuelle Yung Hing, présidente du Cabinet INOV’UP de conseil et accompagnement sélectionné par le PNUD.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply