Congrès de l’ASEA : Bitèye souligne la nécessité d’accélérer le taux de pénétration de l’électricité dans les ménages les plus reculés

0
675

En marge de la cérémonie officielle d’ouverture du 20e Congrès qui marque le cinquantenaire de l’Association des Sociétés nationales d’électricité d’Afrique (ASEA), un Forum des directeurs généraux de sociétés d’électricité s’est tenu ce lundi, au CICAD (Centre International de Conférence Abdou Diouf de Diamniadio), en présence des partenaires au développement et de plusieurs directeurs de société d’électricité. Le Sénégalais, Pape Mademba Bitèye, président de l’ASEA a évoqué la nécessité de développer le partenariat public-privé pour « accélérer le taux de pénétration de l’électricité dans les ménages les plus reculés ».

Le Forum de leadership et de Gouvernance des PDG a pour objectif la création d’une plateforme d’échange appropriée pour les bonnes pratiques et les meilleures orientations entre les directeurs généraux des sociétés d’électricité et les partenaires au développement.

« Nous devons saisir cette opportunité historique que cette rencontre de Dakar nous offre pour aborder de nouvelles questions qui se placent au cœur de nos sociétés. Il s’agit notamment la digitalisation de la cyber-sécurité d’une transition énergétique juste et équitable, et également de la nécessité d’une industrie électrique locale qui devrait nous permettre de garantir le minimum », a déclaré Pape Mademba Biteye, président de l’ASEA.

D’après lui, ces questions sont déterminantes pour les sociétés d’électricité des temps modernes de même que le « renforcement des capacités et le développement du capital humain et un usage plus efficace du partenariat public-privé pour le financement des infrastructures électriques »

Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, « nous avons une bonne expérience dans le cadre de la production d’électricité, il s’agit maintenant de développer ce partenariat public-privé pour accélérer le taux de pénétration de l’électricité dans les ménages les plus reculés », a soutenu le directeur général de la Senelec.

Pour sa part, le représentant du vice-président de la Banque africaine de développement (BAD) a indiqué que ce forum donne une « grande opportunité pour la Banque africaine de développement de prouver et de montrer son leadership dans le secteur de l’énergie pour voir comment on peut améliorer les performances des sociétés et également renforcer les intégrations régionales », a-t-il dit.

Le directeur général de l’ASEA indique que cette activité s’inscrit dans le programme d’exécution des activités du réseau africain des centres d’excellence en électricité.  « Cette concertation est nécessaire et nous devons continuer à la mener en Afrique. Et c’est pourquoi je me réjouis de ce partenariat qui s’est accentué avec la BAD depuis son lancement », a laissé entendre Abel Edme Didier Tella.

(Avec Pressafrik)

Leave a reply