Dernière minute : Le maire de Sindia finalement placé sous mandat de dépôt

0
349

Arrêté sur demande du Procureur puis déféré, ce 22 mercredi 2024, au parquet, le maire de Sindia, Thierno Diagne, a été placé sous mandat de dépôt, selon les informations de la Rfm.

Le maire de Sindia, Thierno Diagne est poursuivi, entre autres, pour blanchiment de capitaux, escroquerie. Ce, après avoir été cité dans le rapport de l’OFNAC dont l’assemblée avait transmis le rapport d’enquête au Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Thiès.

Dans la dénonciation déposée le 10 janvier 2017, il était reproché à l’édile, les faits de malversation, de détournement de deniers publics, d’escroquerie et de blanchiment de capitaux. Ces faits auraient été commis à l’occasion du versement, par la Coopérative d’habitat des agents de la Sonatel, d’indemnités d’un montant de 2 000 000 000 de francs Cfa à des propriétaires de terres coutumiers de la localité de Sindia-ndombo, à titre de dédommagement.

De l’avis du plaignant, le maire a usé de manœuvres qui lui ont permis d’encaisser de fortes sommes d’argent, lit-on dans le rapport 2021 de l’Ofnac. Sous prétexte de l’inscription de certaines zones du site de lotissement concerné au nom de la commune de Sinda, M. Diagne aurait perçu des chèques d’indemnisation de la Coopérative Sonatel, libellés à son nom, pour un montant cumulé de 42 175 500 f Cfa, sans procéder à leur reversement au Trésor.

En outre M. Diagne se serait prévalu de la qualité de propriétaire coutumier de terres par son inscription sur la liste des bénéficiaires des indemnités versées par la Coopérative Sonatel. En définitive, le préjudice provisoire subi par la Commune de Sindia et la coopérative de la Sonatel, du fait des agissements de M. Thierno Diagne, s’élèverait à la somme globale de 54 175 500 francs Cfa, selon la même source.

Lors du traitement du dossier, les enquêteurs de l’Ofnac se sont rendus à Mbour, où plusieurs personnes ont été entendues. Parmi elles : le maire de la commune, la Présidente de la coopérative d’habitat de la Sonatel, le chef du Bureau des Domaines, le Chef du Bureau du Cadastre, le mandataire des propriétaires coutumiers, Me Marie BA, notaire à Saly et son clerc. Une visite des sites a également été effectuée par l’équipe d’enquêteurs.

Et au terme des investigations, l’Ofnac a conclu, «qu’il pourrait être retenu contre M. Thierno Diagne, maire de la commune de Sindia, les délits de détournement de deniers publics, d’escroquerie aux deniers publics estimé à la somme globale de 54 175 500 francs Cfa». Des faits qui, selon l’organe de contrôle, sont punis par les dispositions des articles 152 et 153 du Code pénal.

Il peut aussi, selon l’ofnac, être poursuivi pour blanchiment de capitaux. Des faits prévus par la loi n° 2018 – 03 du 23 février 2018 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Senenews

Leave a reply