Dette publique : l’Etat doit plus de 200 milliards de francs aux entreprises du BTP (syndicaliste)

0
741

(APS) – Les créances dues par l’Etat du Sénégal aux entreprises du BTP s’élèvent à plus de 200 milliards francs CFA, a indiqué jeudi, Alassane Ndao, le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la construction de bâtiment, du bois et des TP (SNTC/BTP).

‘’Il résulte de l’état des créances de nos entreprises affiliées, des arriérés de paiement d’environ plus 200 milliards F CFA rien que pour les grandes entreprises du secteur que sont : CDE, CSE, Eiffage Sénégal’’, a-t-il déclaré.

M. Ndao s’exprimait lors d’une conférence de presse organisée par son syndicat pour « dénoncer la situation que vivent les entreprises du BTP au Sénégal’’.

« L’heure est très grave. Il ne s’agit ni plus ni moins que de la pérennité de nos entreprises pour lesquelles nos valeureux travailleurs ont bravé le soleil, la chaleur, la poussière et les intempéries sans occulter ceux qui ont eu des horaires de travail la nuit », a estimé le syndicaliste.

Selon lui,  »le non-paiement de cette dette risque d’anéantir les espoirs des centaines de travailleurs qui ont économiquement contribuée au rayonnement du pays. Il invite le président de la République et le ministre des Finances à œuvrer pour régler définitivement cette question ».

« Nous souhaitions votre implication personnelle afin de trouver dans les meilleures délais des solutions idoines aux difficultés graves et récurrentes que traverse notre secteur », a-t-il-lancé.

« Nous savons compter sur les intentions appropriées que vous voudriez bien donner au ministre des Finances pour la mobilisation des fonds nécessaires pour résoudre définitivement cette problématique lancinante de la dette due à nos entreprises », a-t-il-ajouté.

Alassane Ndao a dénoncé l’attribution  de certains projets  comme  »l’autoroute Ila Tivaouane »  à des entreprises étrangères au détriment des entreprises  sénégalaises. Cette attitude risque  »de tuer  le secteur dans sa chaîne de valeur », a-t-il dit en invitant l’Etat du Sénégal à privilégier les entreprises nationales dans l’attribution des marchés.

Les syndicalistes du secteur des BTP souhaitent également  rencontrer le président Macky Sall afin de lui expliquer  »à haute et intelligible » voix la situation vécue par les travailleurs. M. Ndao a ainsi appelé à la la tenue des assises du secteur pour passer en revue tous ses problèmes.

‘’De vive voix nous appelons à des assises de notre secteur avec toutes les parties prenantes pour parler, de santé et sécurité au travail, du respect des droits des travailleurs, du respect des normes nationales et internationales surtout pour certaines entreprises multinationales comme celles chinoises qui font la pluie et le beau temps au grand dam des travailleurs’’, a-t-il fait savoir.

Le secrétaire général du (SNTC/BTP), a invité , par ailleurs, ses camarades à cultiver la solidarité syndicale et à s’inscrire sur les listes électorales pour assumer leur place et jouer pleinement leur partition dans la vie de la nation et son processus de développement.

Leave a reply