Environnement / conservation des tortues marines : un mémorandum d’accord sur les mesures adopté à Saly

0
733

(APS) – Vingt-six gouvernements de pays de la côte Atlantique de l’Afrique ont adopté, à Saly, dans le département de Mbour, un mémorandum d’accord pour renforcer les mesures de conservation des tortues marines, a-t-on appris, lundi.

»L’adoption de ce mémorandum d’accord a eu lieu lors de la Semaine de la mégafaune qui s’est tenue récemment à Saly, au Sénégal’’, indique une déclaration dite de Saly publiée sur le site du Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest (PRCM), une coalition d’acteurs intervenant sur les problématiques du littoral ouest-africain.

Organisée en partenariat avec la Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS), la semaine de la mégafaune a consisté en une série de réunions au cours desquelles les participants ont examiné les dernières informations sur l’état de conservation des tortues marines dans la région, rapporte le texte.

Il ajoute que les représentants des pays membres ont discuté des défis et des opportunités de collaboration régionale et ont convenu d’un plan de conservation et de gestion actualisé.

Le document signale qu’en dehors des tortures marines, les travaux de cette semaine ont permis d’élaborer un projet de stratégie de conservation et de gestion des requins et des raies ainsi que deux projets de plan d’action qui seront soumis pour adoption lors de la 14e réunion de la Conférence des Parties à la CMS (COP14).

‘’L’un porte sur le dauphin à bosse de l’Atlantique et l’autre sur la lutte contre les récoltes de viande sauvage aquatique en Afrique de l’Ouest’’, précise-t-il, relevant que la Semaine de la mégafaune a donné lieu à la déclaration de Saly dont les participants sont signataires, témoignant, selon la déclaration, de leur engagement à œuvrer pour la protection de ces espèces marines.

La Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS), conclue dans le cadre du mémorandum d’Abidjan, couvre les zones côtières de 26 pays de la côte atlantique de l’Afrique, s’étendant sur 14 000 km du Maroc à l’Afrique du Sud, y compris d’importants sites de nidification, des zones d’alimentation et des couloirs de migration.

Le Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest (PRCM) coordonne un projet régional de suivi des tortues marines en Afrique de l’Ouest -STM dont les activités de la seconde phase ont démarré depuis quelques temps.

Leave a reply