Focus sur le dantec et marches nationales : And Gueusseum dit oui mais reste ferme sur ses revendications

0
205

L’alliance des syndicats autonomes de la santé (Asas) And Gueusseum qui regroupe les syndicats Sutsas-Sudtm-Sat Santé/D-Cnts Santé-Sat/Cl appelle l’ensemble de ses militants et sympathisants à une marche nationale à Thiès, le samedi 27 août prochain, pour le respect des accords signés avec le gouvernement. Sur l’affaire Aristide Le Dantec, l’Asas a demandé à ses membres de rejoindre leurs postes d’affectations tout en saluant le déménagement, malgré certains impairs, des services de l’Hôpital Aristide Le Dantec dans les sites retenus. Les camarades de Mballo Dia Thiam l’ont fait savoir hier, lundi 22 août, dans un communiqué.

 

Pour demander la libération de leurs camarades de Tivaouane détenus et « lutter contre l’arbitraire à Ourossogui, Talibou Dabo et Mbour », And Gueusseum appelle, dans un communiqué qui nous parvenu hier, lundi 22 août, l’ensemble de ses militants et sympathisants à la marche nationale qui se tiendra à Thiès le samedi 27 août 2022 à partir de 09h mais aussi à celle des Travailleurs des collectivités territoriales en rade aussi fixée le 23 août 2022. Selon Mballo Dia Thiam, cette marche est organisée pour faire « face à l’incapacité des ministères en charge de l’application des augmentations du salaire des agents délibérément omis ».

Dans un autre registre dont l’arrêt des soins et la fermeture de l’hôpital Le Dantec pour cause de reconstruction, And Gueusseum salue le déménagement, malgré certains impairs, des services dudit hôpital dans les sites retenus. « Pour éviter d’autres situations macabres du genre de celles regrettables et récurrentes vécues à Linguère, Louga et tout récemment à Tivaouane, l’impérieuse nécessité de la délocalisation de Le Dantec s’impose de facto à tout Etat responsable » a fait noter la source. Et de poursuivre : « Dans la même veine dans ce tohu-bohu et loin de toute considération subjective, tout en respectant le droit et le choix d’autres citoyens engagés dans des combats sur le foncier et sur le montage financier, And Gueusseum s’en démarquant, considère que le plus important pour les populations, le personnel et l’Etat, c’est de disposer dans les délais requis d’un établissement hospitalier de dernière génération à même d’offrir, au-delà des soins de qualité supérieure, d’assurer des missions de recherche et de formation de nos ressources humaines ».

Pour And Gueusseum, c’est aussi une exigence de faire recouvrer, à la fin des travaux, un hôpital aux normes avec l’intégralité du personnel actuel de HALD avec une sécurisation de la rémunération des agents durant la séquence temporelle d’un an et demi que durera la reconstruction. 

And Gueusseum a invité par la même occasion, ses camarades, toutes catégories socioprofessionnelles confondues, à rejoindre leurs postes d’affectation et à se mettre au service des populations pour lesquelles ils ont été recrutés, quelles que soient les difficultés de démarrage et d’adaptation subséquemment. « And Gueusseum comme à l’accoutumée, veillera à la sauvegarde des intérêts matériels et moraux des camarades et n’hésitera point à engager les luttes nécessaires pour la rémunération, la couverture médicale et la protection sociale et avertit contre toute forme de manœuvres dilatoires ou de privation de revenus » a fait remarquer le communiqué. Et d’exhorter le Ministère de la Santé et de l’Action sociale à davantage de communication institutionnelle et surtout sociale pour la réorientation des malades pour le continuum des soins afin d’assurer son appropriation certaine par les populations et les différents acteurs du système et au respect des engagements pris par la direction hospitalière de Le Dantec envers le personnel et ses partenaires.

Denise ZAROUR MEDANG

Leave a reply