Habib Sy à la communauté internationale et à la CEDEAO sur la situation d’Ousmane Sonko : « C’est quand même incompréhensible,(…) inacceptable que ce soit silence radio sur la situation d’Ousmane Sonko. »

0
277

« Je voudrais profiter de l’occasion pour m’adresser à la communauté internationale. Je n’irai pas jusqu’à les accuser. Mais je suis obligé de transmettre le message de Yewwi Askan Wi à cette communauté internationale. C’est comme si elle se désintéressait de la situation d’Ousmane Sonko et des droits de l’homme au sénégal.

Parce que c’est une atteinte manifeste à des droits de l’opposant le plus en vu sur qui repose en partie la stabilité politique du Sénégal.

Et comme ils se disent des amis du Sénégal, c’est quand même incompréhensible, inadmissible, inacceptable que ce soit silence radio sur la situation d’Ousmane Sonko.

Je profite de l’occasion aussi pour interpeller le Haut commissariat des nations unis que nous avons écris depuis le 14 juin, pour attirer son attention sur la situation du Sénégal, demander une commission d’enquête internationale indépendante pour nous édifier sur ce qui se passe dans notre pays. Silence radio ! Depuis lors il n’y a pas de réponses.

La Cedeao qu’est-ce qu’elle fait pour le Sénégal ? Ils sont toujours là entre chefs d’Etats formés leur syndicats quand ils voient qu’une situation est en train de se détériorer dans un pays membre, ils ne disent rien jusqu’à ce qu’il y ait grabuge pour essayer d’intervenir. E voudrais leur lancé un appel solennel pour qu’ils s’intéressent à la situation du Sénégal et essayer de voir comment trouver une solution parce que Ousmane Sonko est dans un état critique. Et c’est le principal opposant. On ne doit pas le traiter ainsi. On ne doit pas fermer les yeux. On ne doit pas garder le silence, parce qu’il y va de l’avenir de notre pays. »

O G

 

Leave a reply