Incidents survenus à Louga : le Jaraaf va saisir « l’autorité compétente »

0
686

Le Jaraaf de Dakar déclare dans un communiqué « se réserver tous les droits de saisir l’autorité compétente pour réparer le préjudice physique et moral subi par son entraîneur », qui a été « victime d’une agression » lors du match contre le Ndiambour de Louga, dimanche. 

Le club de Ligue 1 réclame « une sanction sévère contre les auteurs de cette agression », sans toutefois préciser s’il va ester en justice ou saisir une instance de discipline sportive.

Son entraîneur, Cheikh Guèye, s’est blessé lors des incidents qui ont émaillé le match Ndiambour-Jaraaf de la 21e journée de Ligue 1, à Louga.

« Le Jaraaf condamne fermement cet acte ignoble, qui s’oppose aux valeurs et à l’esprit du sport », ajoute le club dakarois, affirmant que ses supporters ont « subi des invectives et des jets de pierres, de même que les joueurs ».

« Tous les membres du staff, ainsi que les supporters, ont été évacués du stade grâce à l’encadrement des forces de l’ordre dont nous saluons avec respect la promptitude et le professionnalisme », poursuit le communiqué, assurant, par ailleurs, que Cheikh Guèye « se porte mieux ».

Le responsable de la communication du Ndiambour, Doudou Diop, tout en disant déplorer les incidents survenus au stade Alboury-Ndiaye, a fustigé la qualité de l’arbitrage du match.

« L’arbitre a refusé trois penaltys pour le Ndiambour et a sifflé un penalty pour le Jaraaf », a-t-il dit au quotidien Record, soutenant que « le Ndiambour n’est pas responsable de ce qui s’est passé ».

Le journal Record affirme que Cheikh Guèye « a été gravement blessé et évacué à l’hôpital ».

Le Jaraaf, troisième au classement de la Ligue 1, est désormais deuxième, grâce à la victoire (1-0) obtenue lors de ce match émaillé de nombreux incidents. La rencontre a été suspendue plusieurs fois à cause d’affrontements entre supporters et dirigeants des deux clubs.

Leave a reply