Invalidation des candidats au contrôle des parrainages : une « dérive de la commission de validation»

0
266

Interpellé sur le bilan de la commission de validation des parrainages mis en place par le Conseil constitutionnel, l’ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats du Sénégal a déploré le mode de fonctionnement de cette dite commission. Estimant que « tout n’est pas transparent dans les modalités de contrôle » Me Mame Adama Gueye a également déploré les compétences juridictionnelles accordées à cette commission. « L’architecture institutionnelle au niveau du Conseil Constitutionnel est problématique. Aujourd’hui sur le plan procédural, on a un gros problème. Il faut savoir que le Conseil Constitutionnel exerce un pouvoir juridictionnel. Un pouvoir juridictionnel, seuls des magistrats peuvent l’exercer. Le Conseil constitutionnel a le droit d’organiser les modalités de contrôle du parrainage. Mais là, il y a une dérive. Parce que cette commission de contrôle des parrainages aujourd’hui, ses décisions créent des situations irréversibles », a-t-il martelé.

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply