Investiture d’Ousmane Sonko à la présidentielle, le 15 juillet : le Gouverneur de Dakar dit niet

0
706

L’investiture d’Ousmane Sonko, le leader de Pastef-Les Patriotes, à la présidentielle de février 2024, est partie pour ne pas se tenir à Dakar au cours du week-end qui se profile. Pour cause, le Gouverneur de Dakar, El Hassan Sall, a interdit tous les rassemblements envisagés entre les 15 et 16 juillet 2024 dans la région de Dakar. 

L’opposant Ousmane Sonko, maire de Ziguinchor et leader de Pastef-Les Patriotes, va devoir repasser avant d’être officiellement investi à Dakar comme candidat à la présidentielle de 2024, par son parti. Le rassemblement d’investiture qui avait été arrêté par ses partisans demain, samedi 15 juillet, a été purement et simplement interdit par l’autorité. Dans un communiqué transmis à la presse, le Gouverneur El Hassan Sall a dit en effet niet à tous les rassemblements envisagés entre les 15 et 16 juillet 2024 dans la région de Dakar. Dans le texte, le Gouverneur de la région de Dakar a ainsi informé que «  des personnalités politiques se réclamant du parti  Pastef ont introduit auprès des préfets et sous-préfets de la région de Dakar, des déclarations de rassemblements sur la voie publique envisagés les 15 et 16 juillet 2024 ». Poursuivant, le gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall, relève : « Ces projets de rassemblements font suite à une déclaration du leader de ce parti, largement relayée par la presse, promettant entre autres, « d’installer le chaos dans le pays ». De plus des appels diffusés à travers les réseaux sociaux invitent les sympathisants de cette formation politique à investir d’ores et déjà les grands marchés de Dakar et les principaux axes et lieux habituels de rassemblement », souligne le gouverneur. Et de poursuivre : « Aujourd’hui que le calme est revenu, des indices font croire que ces rassemblements constituent de réels risques de troubles à l’ordre public; ce d’autant plus que des acteurs de camp opposé ont également introduit des déclarations de rassemblements par endroits ».  Fidèles par conséquent à leur posture d’anticipation et de veille, le Gouverneur Sall fait savoir que « les autorités administratives concernées, ont, conformément à la loi, interdit les rassemblements en question ainsi que ceux prévus par les entités adverses ». Dans la foulée, le communiqué du Gouverneur relève que  les Forces de Défense et de Sécurité ont été instruites «à prendre les dispositions nécessaires pour maintenir l’ordre, et préserver la paix et la quiétude ».

Pour rappel, cette investiture envisagée du leader de Pastef s’était même invitée à l’audience entre Macky Sall et les députés de la mouvance présidentielle, mardi dernier, au Palais de la République. D’après la presse, le chef de l’Etat avait vu cette « investiture » comme une «provocation ». « Lolou Mooy beugue coow » (c’est vouloir créer des histoires-ndlr), aurait-il déclaré devant les députés de la mouvance présidentielle. Pour rappel, le maire de Ziguinchor a été condamné à 6 mois de prison avec sursis dans l’affaire de diffamation l’opposant au ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang. Il est aussi condamné à deux ans de prison ferme pour «corruption de la jeunesse» dans l’affaire dite «Sweet Beauty»

M DIENG

Leave a reply