Jeux olympiques de la jeunesse 2026 : l’Académie de judo de Dakar lancée

0
1059

Le judo sénégalais s’est projeté un peu plus vers les prochains Jeux olympiques de la Jeunesse “Dakar 2026“ avec l’Académie de Dakar. Cette structure de haut niveau, ouvert hier, jeudi 19 janvier au dojo national Me Amara Dabo, est le fruit d’une coopération entre la Fédération sénégalaise de judo, France judo et le CNOSS. L’objectif est de permettre aux jeunes judokas sénégalais d’évoluer dans un cadre approprié du projet sportif et scolaire des résultats.

La Fédération sénégalaise de judo a procédé hier, jeudi au dojo national Me Amara Dabo, à l’ouverture de l’Académie de judo de Dakar. Cette nouvelle structure qui a fait sa rentrée en octobre dernier, est le fruit d’une coopération avec France Judo et le CNOSS et la Fédération sénégalaise de judo. L’objectif de cette structure de haut niveau, implantée au collège et lycée Lamine Guèye de Dakar, est de permettre aux jeunes judokas sénégalais d’évoluer dans un cadre approprié aux exigences du projet sportif et scolaire, d’obtenir des résultats significatifs aux JOJ Dakar 2026. Mais aussi des médailles continentales et olympiques.

Les sportifs de l’Académie de judo de Dakar seront scolarisés au collège ou Lycée Lamine Guèye de Dakar. La formation sportive, précise la Fédération sénégalaise de judo, sera assurée par les entraîneurs sénégalais et un entraîneur français.

« Les entraînements se dérouleront aussi bien au sein de l’établissement scolaire et au dojo national. Selon la période, il y aura de 5 à 12 entraînements. Il y aura de 5 à 12 entraînements par semaine (technique, physique, randori, récupération). Nous prévoyons l’accueil des pôles français deux fois par semaine et un déplacement sur un pôle en France contenant une compétition et un stage sportif », informe Me Babacar Ngom président de la Fédération sénégalaise de judo

« Pour la saison 2022/2023, il n’y aura pas d’hébergement sur la structure, l’internat ouvrira à la scolarité 2023. Il est essentiel que les sportifs motivés trouvent un accueil sur Dakar pour la première saison », ajoute-t-il.

En ce qui concerne le recrutement, la structure annonce qu’il est mixte, « les entraîneurs de la structure étudieront tous les dossiers de candidatures. Le profil recherché : judoka féminin ou masculin motivé, ambitieux, courageux, conscient que le judo est un sport complexe et exigeant qui demande une grande détermination et un engagement total », renseigne-t-on.

Omar DIAW

Leave a reply