L’ENSOA, « un modèle parfait » d’intégration sous-régionale, selon Sidiki Kaba

0
863

(APS) – L’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) représente un ‘’modèle parfait’’ d’intégration sous-régionale, a affirmé vendredi le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba.

‘’A l’évidence, l’ENSOA représente un modèle parfait d’intégration sous-régionale, comme en témoigne la présence de dix élèves issus de pays amis au sein de cette promotion, provenant du Cameroun, de la Gambie, de la Guinée Bissau, du Mali et du Togo’’, a-t-il notamment souligné, en présidant, à Kawil non loin de Koutal (Kaolack, centre), la cérémonie de sortie de la 41ème promotion de cette école.

Cet exemple d’intégration doit faire tache d’huile, a-t-il estimé, s’inclinant solennellement devant la mémoire des militaires issus de cette prestigieuse école qui sont tombés sur le chemin du devoir.

Il a rappelé les principes moraux et les valeurs qui devront constituer le meilleur viatique pour ces jeunes sous-officiers au moment où ils s’apprêtent à ouvrir une nouvelle page de leur carrière militaire.

 ‘’Vous aurez donc besoin de puiser dans ce que vous avez de meilleur, pour convaincre et rassurer en faisant preuve, en permanence, d’une discipline librement consentie, d’un engagement personnel et d’une force de caractère à l’épreuve des contingences matérielles et morales qui ne manqueront pas de se dresser sur votre chemin’’, a-t-il lancé.

Il a invité les sortants de cette 41ème promotion à ‘’s’inspirer’’ de leur ‘’illustre parrain’’, le sergent-chef feu El Hadji Boubacar Ba de la 30ème promotion de l’ENSOA, mort au combat le 24 janvier 2022 à Kappa, en Gambie.

Né le 10 septembre 1990 à Fatick et incorporé dans l’Armée le 16 octobre 2010, le jeune sergent-chef, nommé au grade de sergent le 1er août 2012, s’est très tôt fait remarquer par ses qualités exceptionnelles de chef de groupe, a témoigné le ministre des Forces armées.

‘’Il reçut les félicitations du commandant de la zone militaire numéro 4 pour avoir arrêté une bande de malfaiteurs armés d’AK 47 dans la région de Kédougou. C’est ainsi qu’il fut désigné pour faire partie du onzième contingent de la mission des Nations Unies au Soudan’’, a expliqué le ministre.

Le parrain de la 41ème promotion de l’ENSOA a été également désigné pour faire partie du cinquième contingent sénégalais en Gambie (MICEGA). Il a perdu la vie à la tête de sa section alors qu’il poursuivait une bande de rebelles sur la frontière sud de la Gambie avec le Sénégal, après dix ans, un mois et huit jours de services effectifs.

Leave a reply