Les assises de l’économie « lëlu koom koom » : l’Unacois invite ses membres à respecter les prix fixés par l’État

0
239

La rencontre sur les Assisses de l’Economie ou «lelou koom Koom » s’est tenue ce samedi 21 mai, à lHotel Pulman de Dakar. Une rencontre qui a vu la participation du ministre du Commerce, du président de l’Union Nationale des Commerçants et Industriels du Sénégal (Unacois) et beaucoup d’autorités. 

Dans son discours d’ouverture de ces assises de l’économie, la ministre du Commerce et des PME, Assome Diatta a marqué tout son soutient à l’initiative tout en félicitant le président et l’UNACOIS pour le fameux projet «  Bay dûnde ». À son avis, du fait de la guerre Russo-Ukrainienne, si on ne se met pas au consommé local, on risque gros faisant ainsi référence à la crise du blé, mais aussi de l’engrais et autres que l’on importe sans arrêt. Pour elle, c’est une très bonne initiative et que c’est tout le peuple qui doit y mettre la main car si ça réussit ou échoue ce sera pour tous.

Le président de l’Unacois, Cheikh Cissé s’est réjouit de la réussite de l’événement. « Nous avons une très grande satisfaction de cet événement. Au départ, on avait même pas penser que la rencontre allait avoir un succès comme celui d’aujourd’hui. Toutes les régions sont présentes. L’objectif de Lëlu koom koom c’est le consommer locale «  Bay dûnde », car l’importation apporte beaucoup de complications. Les conclusions vont être remises au President de la République. Et ceci devrait être fait par l’Etat du Sénégal mais heureusement que l’Unacois a eu l’initiative et c’est pour le bien de toute la nation» dit-il.

Une rencontre qui va toucher toutes les couches et dans laquelle chaque citoyen va trouver son compte, à son avis.

Par rapport à la baisse des prix, « on a constaté que l’Etat Sénégalais avait fait des efforts jusqu’à renoncer à 50% des taxes et il est temps que les commerçants se comportent comme de vrais patriotes en appliquant les prix officiels qui sont réglementés par le ministère du Commerce car tous les membres de l’Unacois doivent être des exemplaires. Et il est grand temps de dénoncer cela et les commerçants doivent se conformer à la décision du ministre malgré tout», soutient le président de l’Unacois.

Et Cheikh Cissé de poursuivre « puisqu’on prône le consommé local, nous exhortons le président de la république à aider les agriculteurs car ce n’est pas facile de cultiver, et surtout si on manque de moyens ».

Pour monsieur Alla Dieng membre de l’Unacois, « les obstacles majeurs que le consommé local rencontre sont le financement, la disponibilité du financement à des taux préférentiels, l’achat des intrants, l’obtention des machines, la problématique du comportement des sénégalais car les dames qui tiennent les ménages préfèrent acheter les produits exportés ».

Soulignons que l’atelier ne se limite pas tout simplement au Consommé-Local. L’Unacois pense qu’il est bien de formuler des recommandations sur tous les aspects de la vie pour le bien du Sénégal et de l’Economie Sénégalaise.

« Nous souhaitons que tous les membres de l’UNACOIS soient exemplaires, nous les implorons d’éviter les fraudes et autres délits » ajoute-t-il.

Mariyama Tourè (Stagiaire)

Leave a reply