L’état du Sénégal solde sa dette et devient le propriétaire de l’Aibd

0
697

Après avoir contracté une dette de près de 600 millions d’euros auprès des bailleurs internationaux, la direction générale de l’Aibd Sa est parvenue à la solder au mois dernier.

Le Sénégal tient désormais son aéroport international après avoir soldé sa dette. C’est le directeur général de l’Aéroport International Blaise Diagne (Aibd. Sa), Doudou Ka, qui en a fait la révélation hier lors d’un point de presse. Après avoir contracté près de 600 millions d’euros, la direction générale est parvenue à solder la dette au mois de juillet dernier alors qu’elle en avait jusqu’en 2029.

L’Aéroport International Blaise Diagne de Diass est désormais une propriété entière de l’Etat du Sénégal. Après avoir contracté une dette de près de 600 millions d’euros auprès des bailleurs internationaux, la direction générale de l’Aibd Sa est parvenue à la solder au mois dernier. Même si le directeur général Doudou Ka avait jusqu’en 2029 pour rembourser la dette, il est parvenu à le faire 7 ans plus tôt. Il souligne que la dette a été remboursée sans frais. Ce qui a permis à l’entreprise de faire un bénéfice de plusieurs milliards FCFA. «Nous avons pu négocier avec l’ensemble des partenaires financiers pour rembourser cette dette sans frais et ceci nous a fait une économie de plusieurs milliards FCFA. Cela nous donne un levier supplémentaire pour financer d’autres projets structurants comme le Centre de Maintenance, l’Académie des Métiers de l’Aviation Civile, et l’Ingénierie Financière que nous avons réalisée avec le ministère des Finances. Ce remboursement consacre au Sénégal sa pleine souveraineté sur son principal aéroport», a indiqué le directeur général de l’Aibd Sa.

Revenant largement sur les projets aéroportuaires de l’Etat du Sénégal qui sont en cours, Doudou Ka indique que trois aéroports seront bientôt fonctionnels en Casamance. Il s’agit de l’aéroport du Cap Skiring, de Kolda et de Ziguinchor. «Il y a la rénovation des aéroports régionaux comme celui de Saint-Louis. A Ourossogui, la piste est terminée. A Kolda, les travaux ont démarré et devront être livrés dans 12 mois. Au Cap Skiring, nous allons rallonger la piste de 500 m et à Linguère, la piste sera de 2 500 m en béton. Ce sera le premier aéroport militaire de notre pays qui pourra réceptionner tous les chargements», renseigne Doudou Ka.

L’As

Leave a reply