L’ICESCO affirme sa solidarité avec le Maroc pour faire face aux dégâts du séisme

0
578

– Le puissant séisme qui a frappé le Maroc dans la nuit de vendredi à samedi a fait 632 morts et 329 blessés, selon un bilan officiel provisoire

Rabat

AA / Rabat / Khalid Mejdoup

L’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO), a exprimé ses condoléances au Maroc pour les victimes du séisme qui a frappé certaines régions du Royaume vendredi soir et causé la mort de 632 personnes, selon un bilan provisoire.

L’organisation (basée à Rabat) a indiqué samedi dans un communiqué qu’elle était solidaire du Royaume face aux victimes du séisme, soulignant sa « disponibilité à coopérer avec les autorités marocaines compétentes pour faire face aux dégâts causés par le sinistre ».

L’organisation a indiqué qu’elle est prête à « apporter tout le soutien et l’assistance qu’exige la situation dans ses domaines de compétence, au premier rang desquels la restauration et l’entretien des sites endommagées dans certaines villes historiques ».

Certains monuments historiques des villes de Marrakech et d’Agadir ont été endommagés lors du séisme, que Nasser Jabour, chef de département à l’Institut national de géophysique (gouvernemental), a qualifié de « le plus violent depuis un siècle ».

Le séisme a frappé plusieurs villes, comme la capitale, Rabat, Casablanca (les plus grandes villes du pays), Meknès, Fès et Marrakech (au nord), ainsi qu’Agadir et Taroudant (au centre).

Il a expliqué que le séisme, dont l’épicentre était situé dans le village d’Ighil ( à Marrakech), a été ressenti dans de nombreuses villes dans un rayon de 400 km.

« La secousse principale a été suivie de centaines de répliques, dont la plus forte a atteint environ 6 degrés », a-t-il précisé.

L’Institut national de géophysique (gouvernemental) a indiqué dans un communiqué que le séisme a enregistré une magnitude de 7 sur l’échelle de Richter et que son épicentre se trouvait dans la région d’Al Haouz.

Leave a reply