Mali: la junte procède à un remaniement ministériel

0
676

(Rfi.fr)- Au Mali, la junte malienne a procédé, samedi 1er juillet, à un remaniement partiel du gouvernement. Treize nouveaux ministres font leur entrée au gouvernement toujours dirigé par le Premier ministre Choguel Maïga. Parmi les départs figure celui du représentant du principal mouvement armé de la région de Kidal.

Huit jours après la victoire du Oui au référendum constitutionnel et au lendemain de l’annonce du retrait de la Minusma, il y a donc du changement dans le gouvernement au Mali. Les titulaires de la Défense, des Affaires étrangères ou encore du ministère de la Réconciliation nationale sont reconduits à leur poste.

Plus de militaires

La junte renforce la présence des militaires au sein du gouvernement. Assa Badiallo Touré, colonel et jusque-là conseillère spéciale du président Assimi Goïta, est nommée au ministère de la Santé.

Au total, treize nouveaux ministres font leur entrée dans la nouvelle équipe. Parmi eux, une femme, Bintou Camara, au ministère de l’Énergie et de l’Eau, ou encore Moussa Alassane Diallo, banquier chevronné, nommé ministre de l’Industrie et du Commerce.

Un représentant emblématique s’en va

Dans ce remaniement partiel, un représentant emblématique du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCIA), principale force des mouvements armés du Nord de la région de Kidal, quitte également le gouvernement, alors que les tensions sont vives entre les deux parties.

Leave a reply