Manœuvres supposées des faucons du palais pour son remplacement à l’assemblée nationale : Mimi interpelle Macky

0
187

L’ancienne Première ministre revienne à la charge. Cinq jours après son différend avec le président de la République suite à la décision surprise de ce dernier de ne pas proposer sa candidature à la présidence de l’Assemblée nationale, Aminata Touré qui a conduit la liste nationale de la coalition au pouvoir lors des législatives du 31 juillet dernier a rendu public hier, vendredi 16 septembre une lettre ouverte adressée au Président Macky Sall. Dans cette correspondance largement partagée par la presse en ligne et dans les réseaux sociaux, l’ancien ministre de la Justice, Garde des Sceaux a tenu à informer le chef de l’Etat de probables manœuvres de son «entourage et de celui de la Première dame» tentant à la «neutraliser physiquement afin que le suppléant en droit de siéger puisse la remplacer définitivement à l’Assemblée nationale».

Loin de s’en tenir, celle qui est très souvent présentée comme une dame de fer par la presse a même précisé qu’un «comité en charge des invectives de l’Alliance pour la République est déjà mis en place et s’est mis au travail dès le jour où j’ai exprimé mon désaccord quant à la préférence familiale que vous avez mise en avant pour le choix du Président à l’Assemblée nationale».

Ainsi, précisant qu’elle est loin d’être «intimidée par de tels projets funestes», elle a toutefois tenu à rappeler à l’endroit du chef de l’Etat devant sa responsabilité de «garant suprême de la sécurité de tous les Sénégalais».

«Je tiens néanmoins à vous faire part de ces informations dignes de foi, en tant que chef de l’Etat, garant suprême de la sécurité de tous les Sénégalais, y compris de celle des représentants du Peuple que sont les députés», précise Aminata Touré.

Nando Cabral GOMIS

Leave a reply