Paix et sécurité et asseoir une résilience durable en Afrique : les États appelés à réduire leur niveau de dépendance vis-à-vis de l’extérieur

0
422

En prélude de la 8ème édition du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, prévue les 24 et 25 octobre prochain, le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a organisé hier, mercredi 19 octobre, une conférence de presse de la Commission scientifique dudit Forum. Le Général de Division Mbaye Cissé, président de la Commission scientifique du sommet, a animé cette rencontre, tenue au Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS) de Dakar. Cette rencontre vise à porter à la connaissance du public «les enjeux et le contenu de ce rendez annuel». «L’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souverainetés» étant le thème retenu pour l’édition 2022 du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique.

À quelques jours de la tenue de la 8ème édition du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, prévue les 24 et 25 octobre prochain, la Commission scientifique dudit Forum a organisé une conférence de presse, sous l’égide du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Animé par le Général de Division, Mbaye Cissé, président de la Commission scientifique du sommet, l’événement a été tenu au Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS) de Dakar, avec pour objectif de vulgariser les «enjeux et le contenu de ce rendez annuel».

L’édition 2022 de cette rencontre annuelle est placée sous le thème : «L’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souverainetés». «Ce thème met en exergue deux préoccupations majeures. D’abord, la récurrence des chocs exogènes, c’est-à-dire tous les bouleversements mondiaux, comme la crise sanitaire mondiale de 2019-2020 et la guerre russo-ukrainienne qui se succèdent et impactent négativement les États africains aux plans politique, économique, social et surtout sécuritaire», a fait remarquer le Général de Division Mbaye Cissé, face aux journalistes. «Ces chocs, générateurs de tensions socio-économiques, semblent, d’année en année, amplifier l’instabilité sur le continent comme en témoignent les nombreux conflits en cours au Sahel, en Afrique centrale et orientale», a-t-il poursuivi.

Et le directeur sortant du CHEDS de considérer que l’Afrique doit réduire sa dépendance de l’extérieur. «Face à ce constat, et c’est là la seconde préoccupation, il est urgent que les États africains inversent la tendance en réduisant leur niveau de dépendance vis-à-vis de l’extérieur, pour asseoir une résilience durable. C’est tout le sens à donner à l’expression défis de stabilité et de souverainetés», a plaidé le président de la Commission scientifique du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique.

Au cours de ce Forum, qui est un moment de «remise en question et de plaidoyer», l’occasion sera donnée aux participants de discuter ouvertement des voies et moyens de prendre en charge les grandes préoccupations sécuritaires, politiques et socio-économiques du continent africain.

PROGRAMMATION DU FORUM

La première demi-journée du lundi 24 octobre prochain est consacrée à la cérémonie officielle d’ouverture par le chef de l’État, Macky Sall, suivie immédiatement par le panel de haut niveau qui sera l’occasion pour les invités d’honneur de prendre la parole. Après ce passage, la seconde demi-journée du même jour verra le démarrage effectif des travaux des experts avec la tenue de la première plénière, suivie de celle des trois ateliers. Les travaux se poursuivront, le mardi 25 octobre, avec la seconde plénière et les trois ateliers restants. Enfin, la cérémonie de clôture sera présidée par Aïssata Tall Sall, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, dans l’après-midi.

Pour cette édition, sont attendus les présidents de l’Angola, du Cabo-Verde, de la Guinée-Bissau, ainsi que diverses personnalités politiques. Il est à rappeler que le Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique est une rencontre annuelle internationale qui regroupe décideurs politiques (chefs d’État et de Gouvernement), organisations internationales, experts civils et militaires, membres de la société civile et du secteur privé, pour discuter des questions liées à la sécurité, à la paix et au développement.

 

PAPA MOUSSA CAMARA (STAGIAIRE)

 

Leave a reply