Parti de la Réforme : la présidente nationale des femmes rejoint l’Apr

0
257

Achétou Babou s’est dessaisie de toutes ses responsabilités au sein du Parti de la réforme dirigée par Amadou Dawa Diallo qui est actuellement  le président du Conseil départemental de Ranérou suite à la victoire de la Coalition Union citoyenne-Bunt bi, sur fond de listes parallèles opposées à Benno Bokk Yakaar, lors des dernières  élections locales du 23 janvier 2022. Première secrétaire élue au niveau du département, la responsable qui partage la même circonscription politique que son ex-leader, ne portera pas l’étendard rose du parti durant les législatives en vue parce qu’ayant rejoint le parti du président de la République avec le ferme engagement de travailler avec Aliou Dembourou Sow, candidat malheureux des dernières joutes électorales à la tête du Conseil départemental.

Durant un point de presse tenu dans la commune de Ranérou, la première secrétaire élue au niveau du Conseil départemental qui occupait jusque-là les fonctions de présidente nationale du Parti de la réforme a annoncé sa démission de la formation politique dirigée par Amadou Dawa Diallo. Parmi les raisons qui ont été évoquées pour justifier son départ, Achétou Babou accuse le responsable national du parti de n’avoir pas respecté ses engagements.

« En tant que parti allié de la mouvance présidentielle, nous avions pris l’option de batailler contre la coalition Benno Bokk Yakaar, nous avons bravé les interdits à travers des listes parallèles sous les couleurs de la Coalition Union citoyenne-Bunt bi et à l’arrivée les résultats sont fort éloquents. Nous avons remporté le Conseil départemental et la mairie de Ranérou, en plus de la commune de  Vélingara-Ferlo, la commune de Houdallaye et celle de Louguéré Thioli », déclare-t-elle.

Se désolant du fait « alors, qu’il était convenu de rallier l’Alliance du parti pour la République tout juste après les élections locales qui portaient conséquemment les attributs d’une compétition à dimension locale », aucune motivation n’est perçue du côté du secrétariat général du Parti de la réforme pour la matérialisation de cette volonté. « Une déconvenue », de son avis, qu’elle ne pourrait cautionner devant « la pressante volonté du chef de la mouvance présidentielle, Macky Sall, dans sa prescription d’ouvrir une nouvelle page de réconciliation, d’unification et de remobilisation ».

Entres autres considérations qui ont conduit  la responsable politique à mettre un terme à toutes ses activités au sein du Parti de la réforme, en démissionnant de ses fonctions de présidente nationale et de rejoindre avec sa base, l’alliance pour la République(APR), se mettre derrière notamment, le député Aliou Dembourou Sow qui malgré la perte de son titre de président au niveau du département de Ranérou, nourrit l’ambition de batailler pour un autre mandat parlementaire. Ce qui augure de l’âpre combat des législatives qui pourrait opposer les deux ténors politiques du coin que sont Amadou Dawa et Aliou Dembourou Sow qui vient de se trouver une alliée de taille.

 

PAPE MOCTAR NDIAYE

Leave a reply