Pascal Ehemba, président chambre commerce, d’industrie et d’agriculture de ziguinchor : «Les produits sont en train de pourrir au port, l’économie est à genoux»

0
974

«Ces problèmes politiques ont touché tout le pays. Alors, ce n’est pas normal qu’on prenne des mesures de ce genre pour enfoncer la région.» Ces propos du président de la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Ziguinchor (CCIAZ), Pascal Ehemba, sont révélateurs du dépit des opérateurs économiques de la région.  Pour le président de l’institution consulaire, «la région est aujourd’hui complétement isolée, à cause de ces mesures de suspension des rotations du navire Aline Sitoé Diatta,  de la suspension des rotations de Sénégal Dem Dikk. Difficile de trouver même certains produits, comme la pomme de terre qui est introuvable. Pis, les produits comme les mangues, les ‘’madds’’… sont en train de pourrir au port ; ce qui n’est pas normal…», s’offusque M. Ehemba qui estime que ces mesures ne font qu’enfoncer la région qui, selon lui, doit être rattachée au reste du Sénégal.  Le manque à gagner est énorme, constate le président de la CCIAZ. «Il y a beaucoup d’établissements qui sont fermés, d’autres qui ont mis leur personnel au chômage. Tout ça, à cause de ces mesures…», se désole l’opérateur économique qui exprime un sentiment d’espoir quant à la levée de ces mesures de suspensions des rotations des navires et des bus Sénégal Dem Dikk à Ziguinchor.

Aujourd’hui, l’économie est ternie par ces mesures qui impactent négativement tous les autres secteurs de la vie à Ziguinchor et sa région. «Je supplie l’Etat de prendre les mesures nécessaires pour lever ces suspensions, afin de permettre à la région de redécoller économiquement», conclut Pascal Ehemba, visiblement très touché par ces mesures.

Ignace NDEYE

Leave a reply