Projet transport électricité du «Sénégal power compact» du MCA-Sénégal 2 : Ouverture des bureaux d’écoute chargés de la gestion des plaintes sensibles du projet

0
325

Le Millenium Challenge Account (MCA) entame la deuxième phase de son projet « Sénégal Power Compact », visant à renforcer la fiabilité du réseau de transport d’électricité haute tension dans Dakar et ses environs. Ce projet, crucial pour améliorer la fourniture d’électricité dans tout le pays, comprend la construction de grandes infrastructures et l’installation de câbles sous-marins et souterrains.

Pour aborder les problématiques liées à la traite des personnes, aux mauvaises conditions de travail et aux violences basées sur le genre, MCA-Sénégal 2, en collaboration avec la Direction de la Justice de Proximité et de la Promotion de l’Accès au Droit (DJPPAD), a ouvert officiellement des bureaux d’écoute. Ces bureaux sont chargés de la gestion des plaintes sensibles liées au projet.

A en croire Oumar Diop, Directeur général du MCA-Sénégal 2, la prise en charge de ces plaintes assure que le droit des travailleurs et des populations riveraines des chantiers sont protégés. «L’ouverture de ces bureaux d’écoute marque un fort engagement de MCA dans la lutte contre les violences basées sur le genre, en mettant l’accent sur la prévention du harcèlement ; ces violences englobent toute forme de violence, de discrimination ou d’abus ciblant une personne en raison de son genre, touchant aussi bien les hommes que les femmes», a-t-il indiqué.

Le Directeur général souligne que la prévention et la prise en charge des plaintes sensibles est un volet important dans la mise en œuvre du projet du Compact. «La mise en place de ces bureaux d’écoute s’inscrit dans le cadre de notre mécanisme de gestion des  plaintes. Ce mécanisme a permis d’identifier la DJPPAD comme partenaire stratégique pour accompagner la Direction Genre et Inclusion Sociale du MCA-Sénégal 2 dans la prévention et la gestion des plaintes sensibles de notre projet Transport d’électricité», a déclaré M. Diop.

Ce dernier a, par ailleurs, précisé que cela permet de minimiser les impacts négatifs en prêtant une attention particulière à la protection des jeunes, des femmes autour des sites de construction mais également de permettre aux groupes vulnérables de profiter des opportunités d’emploi existantes.

Pour sa part, Abdoulaye Ndiaye, Directeur de la  DJPPAD au ministère de la Justice, estime que MCA-Sénégal 2  a choisi la DJPPAD pour abriter les bureaux d’écoute qui seront mis en place dans le cadre de la gestion des conflits qui vont naître des activités du projet. «Au niveau de nos bureaux et dans les Maisons de Justice, nous faisons de la médiation et la conciliation c’est-à-dire que les Maisons de Justice ne sont pas des juridictions, ce sont des espaces dans lesquels, de façon gratuite, les personnes peuvent venir déposer leurs plaintes sur des problèmes qui les concernent», a-t-il déclaré.

Le magistrat ajoute : «Alors, quand on parle de médiation et de conciliation, il s’agira de trouver de façon amiable des solutions. Mais, si les protagonistes n’arrivent pas à trouver des solutions amiables au niveau de nos Maisons de Justice, ces personnes peuvent librement et valablement saisir les juridictions compétentes. Mais ça,  c’est pour les cas qui peuvent faire l’objet de médiation. Mais on a parlé des questions de viols ou d’autres faits qui peuvent être qualifiés de violation de la loi pénale et dans ce cas-là les médiateurs qui sont au niveau des Maisons de Justice ou les responsables des bureaux d’écoute auront la possibilité de saisir les Procureurs de la République compétents pour que les juridictions se saisissent de ces questions», a précisé Abdoulaye Ndiaye.

Le Directeur de la DJPPAD relève qu’il s’agit d’avertissement à l’endroit de tout le monde qui sera dans les sites du projet, aux environs, pour que l’environnement de travail de MCA soit un environnement paisible, calme et le plus conforme aux exigences légales dans notre pays.

Après l’ouverture du bureau d’écoute de Diameguène Sicap-Mbao, des bureaux seront également installés à Rufisque et à Grand Yoff.

Moussa THIAM

Leave a reply