Real-Chelsea : un soir décisif pour Benzema dans la course au Ballon d’Or ?

0
199
En très grande forme au point d’être devenu le favori au Ballon d’or, Karim Benzema peut faire le break dans la course à la récompense individuelle, ce mardi lors de Real-Chelsea (21h, sur RMC Sport 1) en quart de finale retour de la Ligue des champions.

Un petit évènement s’est produit samedi: Karim Benzema n’a pas marqué lors de la victoire du Real Madrid face à Getafe (2-0). Cela ne lui était plus arrivé depuis le 15 février à Paris (1-0) lors du quart de finale aller de la Ligue des champions qu’il avait joué diminué. Depuis, l’attaquant français avait enchaîné sept matchs consécutifs en marquant. Un hors jeu de quelques centimètres l’a empêché de poursuivre la série. Mais la dynamique, elle, est toujours là.

L’ancien Lyonnais est en très grande forme avant de retrouver Chelsea, ce mardi (21h sur RMC Sport 1) en quart de finale retour de la Ligue des champions. A l’aller, il a puni les Blues tout seul d’un triplé (1-3) qui en suivait un autre face au PSG (3-1) au tour précédent. Il est, depuis, propulsé comme le favori pour le Ballon d’or new look qui sacre désormais les joueurs sur une saison, et non plus sur une année civile.

Lewandowski joue gros ce mardi

Vainqueur de la Ligue des nations avec l’équipe de France en novembre, Benzema affole les statistiques (37 buts en 37 matchs avec le Real) et attend désormais les titres en club. Celui en Liga lui tend les bras puisque le Real compte douze points d’avance et un match en plus que le Barça, son dauphin, à sept journées de la fin. Tout dépend encore de sa fin de saison mais aussi de celles de ses concurrents. Le principal, Robert Lewandowski, joue gros ce mardi soir puisque le Bayern Munich s’est incliné sur le terrain de Villarreal (1-0) à l’aller. Si les Allemands échouaient à renverser la situation, Benzema verrait le tapis rouge se dérouler un peu. L’inverse est aussi vrai.

Il ne faudra pas oublier Sadio Mané, vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations avec le Sénégal et toujours en lice pour le triplé Ligue des champions-Premier League-FA Cup avec Liverpool. Mais l’attaquant marque moins (16 buts) que Benzema dans un rôle différent et au sein d’une équipe où les louanges sont partagées. Le nouveau système de votes désormais réservés aux 100 premières fédérations du classement Fifa pourrait aussi priver l’ancien Messin de précieux suffrages. Rien n’est encore joué mais le tableau se dégage parmi les concurrents dont il ne faut pas exclure Kylian Mbappé, ni Kevin De Bruyne. Il pourrait s’éclaircir dès ce jeudi.

La presse espagnole a lancé l’opération Ballon d’or pour Benzema. Le principal intéressé a aussi confié qu’il s’agissait d’un objectif personnel. Lundi, Carlo Ancelotti a rappelé son importance capitale dans son dispositif. « Karim représente actuellement ce que doit être un avant-centre moderne, a confié l’Italien. Dire que nous sommes dépendants de Benzema est la vérité. C’est la vérité, on le voit. Je suis heureux de cette ‘Benzema-dépendance’. Je suis très heureux d’être dépendant de Karim Benzema. »

Tuchel complètement fan

Il n’y avait pas besoin de la déclaration de l’Italien pour noter l’importance de « KB9 ». Sans lui, l’équipe a coulé lors du dernier Clasico (0-4). Elle s’était aussi inclinée à Paris quand il était moins bien. « J’ai toujours encensé Karim Benzema, a confié Thomas Tuchel, manager de Chelsea, lundi. Il y a quelques années, j’avais dit que c’était l’un des jours les plus sous-estimés dans le foot mondial. Il ne l’est peut-être plus et c’est absolument mérité parce qu’il joue depuis tant d’années comme numéro 9 au Real Madrid. Ça parle pour lui et ce qu’il a fait contre nous la semaine dernière, comment il a pris ses responsabilités et la manière dans il a assuré son rôle de capitaine, c’est impressionnant. Vous avez pu voir ce qu’il s’est passé en son absence lors du Clasico. » L’attaquant, deuxième meilleur buteur de la compétition (11, derrière Lewandowski, 12), peut encore renforcer sa candidature ce mardi soir.

RMCSPORT

Leave a reply