Saint-Louis festival au tour des cordes : la deuxième édition ouverte vendredi pour quatre jours

0
686

Les rideaux sur la deuxième édition du Festival Au tour des Cordes sont ouverts depuis vendredi 28 octobre dans la ville de Saint-Louis. Plusieurs prestations d’artistes venus de partout dans le monde sont attendues durant quatre jours sur les scènes Habib Faye du Lycée Ameth Fall des jeunes filles, Maboussou Thiam de l’École Abdou Diouf et celle du grand jardin de l’Institut Français de Saint-Louis. Cet événement culturel est initié par l’artiste musicien Ablaye Cissokho, chanteur et koriste de jazz de renommée internationale, domicilié à Saint-Louis. Pour lui, cette seconde édition renferme de gros défis qu’il s’engage à relever avec son équipe.

Ce sont les artistes  Sissy Zhou et les Frères Guissé en plus aussi des Enfants de la Kora de l’école de l’artiste Ablaye Cissokho qui ont ouvert  les prestations de la deuxième édition du Festival Au Tourdes Cordes. Fidèle à sa démarche de brassage et de rencontre des cultures, le Festival Au tour des Cordes propose cette année une série de concerts, de résidences de création, de master class, d’ateliers de découverte et pratique musicale pour les scolaires.  Cet événement culturel est     également ponctué par une conférence sur les patrimoines humains que détiennent les instruments traditionnels de musique et par une déambulation poético-historique. « Pour cette édition, les pays mis en avant sont le Mali, le Maroc et le Rwanda avec des artistes tels que Bassékou Kouyaté le joueur de ngoni, le guembriste et oudiste Majid Bekkas et la seule femme joueuse inanga, Sophie Nzayisenga ainsi que plusieurs autres artistes de renommée internationale », a renseigné l’artiste Ablaye Cissokho, initiateur de ce Festival. Il a rappelé que celui-ci vise à offrir des moments exceptionnels et inoubliables au grand public. Ce dernier aura droit à des prestations d’illustres artistes à l’image  du malien Bassekou Kouyaté, les marocain Majid Bakkas et Driss El Maloumi, le malgache Rajery, la rwandaise Sophie Nzayisenga, la chinoise Sissy Zhou, le péruvien Federico Tarazona et l’iranien Showan Tavakol de Perse-Inca, la franco-algérienne Nesrine Belmokh, l’argentine Sandra Rumolinolead, le groupe Tango Entre Cordes, la belgotunisienne Ghalia Benali en duo avec l’iranien Kiya Tabassian et les sénégalais Vieux Mac Faye, Abdou Guité Seck, les Frères Guissé, Maah Keita et Amira Abed. « Le titre Au Tour des Cordes veut dire tout simplement au tour des instruments à cordes mais aussi au tour des humains. Donc on a voulu vraiment mettre en avant nos instruments traditionnels d’ici. C’est l’occasion aussi de permettre aux gens d’ici de pouvoir découvrir d’autres instruments et d’autres cultures », a-t-il fait conclu.

YVES TENDENG 

 

Leave a reply