Sédhiou : la première pluie arrose les trois départements de la région : prémisses ou installation effective, le coaching des producteurs nécessaire !

0
666

La région de Sédhiou a enregistré hier, mardi 9 mai, ses toutes premières pluies, exactement à la même date que l’année dernière. Aucune quantification réelle n’est encore disponible mais elle tourne autour d’une bonne dizaine de millimètres selon des témoignages et des endroits. S’agit-il vraiment de l’installation de la saison pluvieuse ou seulement des prémisses, les producteurs attendent de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie du Sénégal (ANACIM) des explications à même de guider leurs conduites dans les champs.

Les premières gouttes de pluie de la saison 2023 ont arrosé la région de Sédhiou hier en début de soirée. Elles sont charriées par des vents modérés dans la pénombre du crépuscule déchirée, par moment, par des éclairs suivis de grondements de tonnerre. Même si l’on ignore la quantité d’eau reçue, elle oscille entre cinq et dix millimètres selon les endroits. Les trois départements de la région que sont Sédhiou, Goudomp et Bounkiling ont tous reçu la pluie ce 9 mai, exactement à la même date de 9 mai l’année dernière à laquelle Sédhiou a enregistré ses toutes premières pluies. Mais elles ne sont jamais suffisantes pour engager des emblavements indiquent les techniciens de l’agriculture. Est-ce encore les prémisses de l’hivernage ou son installation effective, la réponse des services de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie du Sénégal (ANACIM) aidera sans doute les producteurs à adopter le meilleur comportement cultural (voir par ailleurs). Pour certains, cette installation de l’hivernage est consécutive à la vague de chaleur qui accable ces dernières années. Et la variation des saisons de par le volume d’eau et la répartition spatio-temporelle des pluies seraient des manifestations ostensibles des changements climatiques. D’où l’urgence de circonscrire le péril environnemental exacerbé par les coupes abusives de bois dans le sud du pays.

Moussa DRAME

Leave a reply