Sédhiou-les journées culturelles du Boudie sous le signe du dialogue des ethnies : Djirédji, capitale culturelle de la « Casa Di Mansa » a vibré !

0
965

La 4e édition des journées culturelles du Boudié dans l’ouest de Sédhiou a vécu sous le signe du dialogue des communautés en partage des collectivités  de la Casamance dans le sud du Sénégal et de la Guinée Bissau voisine. Elles ont été l’occasion de sceller davantage l’unité légendaire entre les ethnies qui habitent ces terroirs dans le sillage de renforcer la cohésion et la concorde nationale dans le contexte de reconstruction de la Casamance et les zones de frontière.

Cette quatrième édition des journées culturelles du Boudié à Djirédji s’inscrit dans la logique des précédentes et vise à fédérer les communautés de ce terroir du sud de Sédhiou au potentiel culturel riche et varié. Mamadou Lamine Diawara, le maire de Djirédji et initiateur de ces journées, explique que « le thème de cette quatrième édition traite de l’inventaire et la promotion de la culture ainsi que notre patrimoine culturel. Je tiens personnellement à remercier le parrain de ces journées Dr Aliou Sow, le ministre de la Culture et du patrimoine historique pour son accompagnement sans faille ainsi que la marraine, Mme le ministre des Sénégalais de l’extérieur, Dr Annette Seck Ndiaye, par ailleurs présidente du Conseil départemental de Sédhiou pour ses efforts dans la réalisation de ce projet de journées culturelles ». Et de poursuivre sur le tréfonds et l’opportunité de ces rencontres aux allures de carrefour culturel : « la commune de Djirédji regroupe 34 villages et 06 hameaux avec plus de 23.000 habitants. Plusieurs communautés y vivent dans l’harmonie et la convivialité. Raison pour laquelle nous avons initié ces journées justement pour raffermir cette fibre de la culture qui constitue le ciment de cette cohésion sociale», a notamment fait observer l’édile de Djirédji.

Le Diassing s’abreuve à la source du Boudié et s’engage !

Son collègue de Marsassoum Sény Mandiang et représentant du terroir du Diassing plus à l’ouest de Sédhiou, rappelle que les autochtones de la Casamance sont les Baïnouck dont il urge de revitaliser la culture : « je suis particulièrement satisfait et émerveillé par la qualité des prestations. Cela dénote du sérieux et de l’engagement du maire Diawara et son équipe dans l’organisation. C’est l’occasion de rappeler que ce sont les Baïnounck qui se sont installés les premiers en Casamance et il urge de revitaliser leur langue et culture », note-t-il. Au nom du chef de l’Etat Macky Sall et de l’ensemble du gouvernement, le ministre des Sénégalais de l’extérieur auprès du ministre des Affaires étrangères Dr Annette Seck Ndiaye et présidente du Conseil départemental de Sédhiou a mis en relief la centralité de la culture dans toute œuvre de développement et de cohésion sociale : « cette réussite est le résultat de la proximité du maire de Djirédji avec les populations de Djirédji qui vous ont plusieurs fois renouvelé leur confiance. Le franc succès de ces journées nous inspire, nous autres de la zone du Diassing à initier aussi les nôtres. Le chef de l’Etat Macky Sall et l’ensemble du gouvernement saluent cette initiative qui vise à fédérer les communautés de base » se réjouit-elle. Manifestement très satisfait du succès de ces journées, le maire Mamadou Lamine Diawara a rendu un hommage appuyé aux partenaires notamment « Nouvelle planète » et l’Etat du Sénégal à qui il demande de poursuivre le désenclavement et la réalisation des infrastructures sociales de base.

Moussa DRAME

Leave a reply