Télécoms : la demande de fréquences « toujours en croissance » (Dg Artp)

0
229

(APS) – La demande de fréquences reste « toujours en croissance », entraînant l’exploitation de plusieurs réseaux radioélectriques au Sénégal, a indiqué jeudi, le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdoul Ly.

« L’économie numérique repose pour beaucoup sur l’utilisation des fréquences. Celles-ci sont déjà largement occupées par les services existants et la demande de fréquences pour des nouveaux services reste toujours en croissance’’, a-t-il déclaré .

Ly s’exprimait à l’ouverture d’un séminaire de l’ARTP sur la vulgarisation des procédures liées à la gestion des fréquences.

Il a dit qu’il existe une prolifération des différentes technologies de réseau sans fil.

« La demande par conséquent est en forte augmentation à tel point que nous constatons l’exploitation de plusieurs réseaux radioélectriques au Sénégal’’, a-t-il indiqué.

Le DG de l’ARTP a insisté sur la nécessité d’encourager « un usage plus intensif de cette ressource rare, tout en minimisant le risque de pénurie de fréquences qui peut nuire au développement des activités’’.

« La mission de gestionnaire des fréquences est de partager au mieux le spectre entre les différents utilisateurs en conformités avec les engagements internationaux de l’Etat tout en garantissant un environnement radioélectrique exempt de brouillage préjudiciable’’, a de son côté expliqué le directeur de la gestion des fréquences, Bara Mbaye.

Il a noté que « la gestion du spectre au Sénégal, se fait non seulement, par la planification du spectre tableau national d’attribution des fréquences et les plans nationaux de fréquence, mais aussi par l’assignation des fréquences aux stations radioélectriques’’.

’’Cette dernière se fait également, par l’ingénierie du spectre des analyses et études de compatibilité électromagnétique entre les stations radioélectriques, etc.’’, a ajouté M. Ndiaye.

Leave a reply