Un officiel souligne l’importance de la modernisation de l’administration

0
552

(APS) – Le Secrétaire général du ministère de la fonction publique et de la transformation du secteur public a mis en exergue, l’importance de la modernisation de l’administration dans la mise en œuvre des politiques publiques.

‘’Si l’administration est à jour et si elle est modernisée elle sera en mesure de porter les réformes dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE)’’, a soutenu Mouhamed Mahmoud Diop à l’ouverture d’un atelier de planification annuelle sur le projet ‘’Doolel Admin’’.

Le projet ‘’Renforcer une administration tournée vers l’avenir pour un développement durable au Sénégal, Doolel Admin » est mis en œuvre par la coopération allemande GIZ sous la tutelle du ministère en charge de la Fonction publique.

M. Diop a egalement évoqué l’avènement de la nouvelle loi sur la Fonction publique grâce à l’appui de ce projet et qui permettra de revisiter les bases juridiques statutaires et spéciales de la Fonction publique et positionner l’administration dans un rôle moteur de la transformation.

‘’C’est un appui essentiel parce que c’est ce droit qui gouverne l’essentiel des activités qui sont menées par les agents de l’Etat. (…). Ils sont multiples parce que pour changer une administration et la permettre d’être plus performante vous devez agir à la fois  sur le cadre organisationnel mais aussi sur les procédures et surtout sur les ressources humaines’’, a t-il insisté.

Interpellé sur la perception négative que les usagers ont du service public, le Secrétaire général a soutenu que ‘’l’administration n’est pas totalement efficace tant qu’il y a des complaintes, des insatisfaits, des difficultés’’.

Il a relevé qu »’une administration d’un pays en voie de développement et même des pays les plus avancés économiquement rencontre des difficultés’’.

Selon Dr Catherine Noussi, Directrice de ‘’Doolel Admin », l’objectif spécifique du projet est de mettre en œuvre les réformes économiques à travers trois axes dont le premier est le renforcement des capacités de pilotages et de suivi et de mise en œuvre des réformes administratives.

Le deuxième axe concerne l’application des outils de management public dans les deux ministères pilotes, celui en charge de l’industrie et celui en charge de l’économie.

Il s’agira dans le 3éme axe d’améliorer et d’optimiser les procédures administratives dans deux régions pilotes que sont la région de Kaolack et celle de Kafrine.

Leave a reply