Ziguinchor : l’aire marine protégée de Kassa-Balantacounda sera étendue à d’autres communes

0
335

(APS) – L’aire marine protégée (AMP) de Kassa-Balantacounda sera étendue à des communes situées dans les départements de Ziguinchor et Sédhiou (sud), a annoncé, mercredi, à Niaguis, le directeur adjoint des parcs nationaux du Sénégal, Moïse Diédhiou.

 

‘’Il y a une manifestation d’intérêt des acteurs de la localité, qui voudraient que l’aire marine protégée soit étendue à leur zone’’, a-t-il dit lors d’un atelier.

 

Cette rencontre, dont la discussion portait sur la mise à jour du plan d’aménagement et de gestion (PAG) de AMP de Kassa-Balantacounda, s’est tenue à Niaguis, une commune se trouvant dans la région de Ziguinchor.

 

Le projet de mise à jour du PAG de l’aire marine protégée de Kassa-Balantacounda, élaboré par l’ONG United Purpose de concert avec l’Etat du Sénégal, est financé par l’Union européenne.

 

Créée en avril 2016, l’AMP de Kassa-Balantacounda, d’une superficie de 23.300 hectares, se trouve dans la région de Ziguinchor, entre le village d’Agnack Petit, le village de Diagnon, le fleuve Casamance et la commune de Boutoupa Camaracounda.

 

Dans cette zone se trouvent le bolong de Sindor, des vasières et des palmacées bordant la route nationale 6.

 

‘’Nous sommes à Niaguis en communion avec les populations, dans le cadre de la réactualisation du PAG de l’AMP Kassa-Balantacounda’’, a souligné Khady Tendeng, chargée de projet à United Purpose.

 

Selon elle, l’Union européenne a octroyé des fonds destinés à ‘’la mise en œuvre’’ du projet de gestion des forêts de mangroves du Sénégal et du Bénin. ‘’Concernant ce projet, dont l’objectif principal est de renforcer la protection des écosystèmes fragiles des mangroves et leur résilience, nous avons en vue ce projet de réactualisation de l’AMP de Kassa-Balantacounda’’, a-t-elle expliqué.

 

Mme Tendeng a rappelé que l’AMP de Kassa-Balantacounda contribue à la conservation de la biodiversité marine et côtière, dans une perspective de développement économique des communautés locales.

 

Le directeur adjoint des parcs nationaux du Sénégal, Moïse Diédhiou, assure que ‘’le projet va permettre à la ressource de se renouveler’’. ‘’Ce n’est pas une interdiction de pêcher mais des modes de pêche qui permettent aux populations de satisfaire leurs besoins et de préserver la ressource pour les générations futures’’, a-t-il précisé.

 

‘’Nous sommes venus accompagner les acteurs locaux au niveau opérationnel, pour la gestion de leur aire marine protégée’’, a dit M. Diédhiou.

 

L’AMP de Kassa-Balantacounda est constituée de mangroves, d’une savane herbeuse, de vasières, etc.

Leave a reply