Ziguinchor – Paysans et producteurs déçus et surpris du prix du kilo fixe

0
284

La campagne de commercialisation arachidière qui démarre les prochains jours risque d’être très agitée dans la partie sud du pays. Le prix de 250 francs Cfa fixé n’agrée pas les paysans et producteurs  de la région de Ziguinchor qui expriment leur  grosse déception face à ce prix du kilogramme.

Donner beaucoup plus de valeur à la production arachidière; c’est le slogan brandi par la plupart des producteurs de la région à l’image de Malamine Sané, Président de l’Association des jeunes agriculteurs des Kalounayes (AJAK) :

«Ça a été une véritable surprise. Je pense qu’on doit donner aujourd’hui beaucoup plus de valeur à la production arachidière. Pour labourer un hectare, il y a plusieurs facteurs qui entrent en jeu ; l’engrais ; le labour et autres qui sont tous payants. Donc seule une valorisation de l’arachide peut fixer nos jeunes», plaide l’agriculteur.

Des paysans qui affichent déception après le prix du kilo fixé à 250 francs  CFA.  Pape Arona Diédhiou, le Président de l’entente Diouloulou ne cache pas aussi sa déception. Et lorsqu’il se prononce sur ce prix, c’est pour lancer ces propos : «  je pense qu’il y a de quoi le revoir compte tenu des difficultés. Il y a aussi le marché parallèle avec ses prix. Maintenant, si on doit reconduire le prix de l’année dernière, cela n’arrange pas le producteur. Il faut que l’Etat revoie ce prix vu les difficultés que nous rencontrons», lance M. Diédhiou qui plaide pour une hausse du prix.

Un prix qui est également rejeté par les opérateurs privés stockeurs de la région qui s’étaient d’ailleurs fait remarquer l’année dernière. En attendant, c’est sur fond d’inquiétudes que se prépare la campagne de commercialisation arachidière dans la zone sud du pays.

IGNACE NDEYE  

Comments are closed.