À L’Haÿ-les-Roses, la maison du maire attaquée en marge des émeutes, sa femme et un enfant blessés

0
906

(Par Le HuffPost)- Dans un communiqué, Vincent Jeanbrun, maire dans le Val-de-Marne, explique notamment que sa femme et un de ses enfants ont été blessés.

Un récit violent. Le maire de L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), Vincent Jeanbrun a raconté dans un communiqué ce dimanche 2 juillet au matin que son domicile avait été visé dans la nuit par une attaque à la voiture bélier. « Cette nuit, un cap a été franchi dans l’horreur et l’ignominie. Mon domicile a été attaqué et ma famille victime d’une tentative d’assassinat », écrit-il sur Twitter.

Des faits qui se sont produits en marge d’une nouvelle nuit d’émeutes, plus faibles en intensité, six jours après la mort du jeune Nahel. Une enquête a été ouverte pour tentative d’assassinat indique le parquet de Créteil.

« À 1h30 du matin, tandis que je me trouvais à l’hôtel de ville, comme depuis 3 nuits, des individus ont lancé une voiture bélier sur mon domicile avant d’y mettre le feu pour incendier ma maison, dans laquelle dormaient ma femme et mes deux jeunes enfants », explique-t-il tout d’abord.

Image

« Tout cela était savamment orchestré, sans considération pour les vies à l’intérieur de la maison », selon l’entourage du maire. Et selon les premiers éléments, les auteurs de cette agression auraient mis le feu à la voiture-bélier mais aussi à celle de la famille, avant d’être mis en fuite par la police et les pompiers, « intervenus » très rapidement, selon cette même source.

La femme du maire hospitalisée

En tentant de protéger les deux enfants, son épouse et l’un des deux petits ont été légèrement blessées. Cette dernière est hospitalisée ce matin, indique BFMTV. L’AFP affirme de son côté que la femme de Vincent Jeanbrun a été blessée au genou. « Les deux enfants sont très, très choqués « , a précisé une source de l’entourage du maire.

« Je n’ai pas de mots assez forts pour décrire mon émotion face à l’horreur de cette nuit. Mais le seul moyen de rendre supportable ce qui est inacceptable c’est que tout cela ne se soit pas produit pour rien », conclut-il.

L’édile LR qui est également porte-parole du parti de la droite a reçu le soutien du patron des Républicains, Éric Ciotti ce dimanche matin.

Ce dernier s’est d’ailleurs rendu sur place pour épauler le maire de cette commune de 30 000 habitants dans le Val-de-Marne. « Des faits d’une extrême gravité qui doivent conduire leurs auteurs en cour d’assises ! », a estimé Éric Ciotti sur Twitter, dénonçant lui aussi « une tentative d’assassinat ».

Leave a reply