Afrique du sud : l’ex- secrétaire général de l’ANC crée son parti

0
617

Africanews and AFP

Après avoir été pendant longtemps une figure historique de l’ANC , parti au pouvoir en Afrique du Sud, Ace Magashule portera dorénavant la casquette du Congrès africain pour la Transformation, l ‘ACT. l’homme politique a annoncé la création de son parti en vue des élections prévues l’an prochain.

Magashule a déclaré que sa nouvelle formation défendrait le sort de tous les Sud-Africains.

« Aujourd’hui, nous allons annoncer un nouveau navire pour la liberté, et je veux dire à tous les Sud-Africains : voici le navire de la liberté, venez nous rejoindre, ainsi que tous ceux qui sont fatigués et victimes d’abus politiques ».

Ecarté du congrès national africain en 2021 pour corruption, cet allié de l’ex-président Jacob Zuma reste populaire auprès d’une frange désenchantée de l’électorat .

La venue de cette nouvelle formation politique pourrait être prejudiciable à l’ ANC qui souffre d’accusations croissantes de mauvaise gestion.

« Je suis mécontent parce que l’ANC d’Oliver Tambo, l’ANC auquel j’ai adhéré pendant plus de 43 ans, n’est pas l’ANC que nous connaissons aujourd’hui ».

Selon des sondages. L’ANC pourrait avoir du mal a obtenir la majorité lors des législatives l’annee prochaines , à l’issue desquelles le parti majoritaire choisit son président,

Le Congrès africain pour la Transformation se positionne donc pour grapiller des voix à l’ANC ainsi qu à l’EFF (gauche radicale), deuxième parti d’opposition du pays derrière l’Alliance démocratique (DA, centre).

Magashule doit tout de même encore être jugé pour corruption, fraude et blanchiment, en lien avec un important chantier de désamiantage.

Leave a reply