Al Hassane Ba, sg sudeten : «Je confirme qu’Aibd doit 5 milliards à Senelec»

0
537

Le Secrétaire général du Syndicat unique et démocratique des travailleurs de l’énergie (Sudeten) est formel par rapport à la dette de 5 milliards due à Senelec par Aibd. «Ce dont je suis sûr, c’est qu’on doit 5 milliards à la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) dans l’environnement de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd)», a formellement déclaré le Secrétaire général du Sudeten, non sans préciser que le Dg de l’Aibd himself (lui-même) qui l’a fait cette précision.

«Nous devons essayer d’unir nos forces pour recouvrer nos créances», a ajouté Alassane Ba. Certes, fait-il savoir «le Dg de l’Aibd, Doudou Ka est sorti pour clarifier. Et ce, en pointant du doigt Limak-Aibd- Summa (LAS), mais je pus vous dire que Senelec n’est pas liée à ce concessionnaire qu’est LAS», a-t-il martelé, non sans saluer la prouesse relative à la dette totalement épurée. Il explique qu’«aujourd’hui, seul le directeur financier de Senelec peut donner plus d’explications à cette affaire».

Mais, «pour ce qui nous concerne nous avons saisi cette sortie du DG pour alerter les autorités et l’opinion sénégalaise par rapport à notre outil de travail qui est menacé par des dettes». Actuellement, explique-t-il : «Nous avons des difficultés avec tous nos gros clients dont l’Etat du Sénégal. Et si rien n’est fait pour recouvrir nos créances, la boite pourrait connaitre des difficultés». Alassane Ba de renseigner qu’il a échangé avec le DG de l’Aibd (Doudou Ka), qui lui a confirmé que LAS leur doit de l’argent. «Nous avons le même problème avec LAS, qui nous doit beaucoup d’argent plus que Senelec mais LAS s’engage à payer si l’Etat paie sa dette», a-t-il expliqué. Le SG du Sudeten d’affirmer ceci : «Présentement, Senelec a un problème de recouvrement auprès de ses gros clients notamment l’Etat. Et c’est ce qui explique notre sortie médiatique non pas pour fusiller le Dg de l’Aibd mais pour alerter l’opinion sur les dangers qui menacent l’entreprise», a-t-il expliqué.

A noter que LAS est une société anonyme sénégalaise au capital de 100 millions de francs CFA, créée en mai 2017, pour la gestion de l’Aéroport est détenu à 34 % par l’Etat du Sénégal à travers Aibd Sa et par deux partenaires turcs détenant chacun 33 % : Limak et Summa.

JEAN PIERRE MALOU 

Leave a reply