Au Sénégal, la production de graines de coton en baisse

0
406

(APS) – La production sénégalaise de graines de coton devrait varier entre 15.000 et 17.000 tonnes à la fin des récoltes en cours, contre 21.900 tonnes au cours de la saison dernière, a déclaré à l’APS le directeur industriel de la Société de développement et des fibres textiles (SODEFITEX), Sadio Sèye.

La baisse de la production découle des attaques menées dans les champs par le jasside, un insecte ravageur de cultures de coton, selon M. Sèye.

Au début de la saison, la SODEFITEX s’attendait à une production de 27.000 tonnes, a-t-il rappelé.

L’ingénieur agronome de formation affirme par ailleurs que la récolte à la main des graines de coton a permis à la SODEFITEX de produire l’une des meilleures fibres textiles du monde.

L’usine de Vélingara (sud), la seule qui produit des semences de coton parmi les quatre implantées par la société nationale, a une capacité de production de 19.000 tonnes en cent jours de travail, selon Sadio Sèye.

Les graines sont triées, une partie servant de semences, l’autre étant vendue aux éleveurs, qui l’utilisent pour l’alimentation du bétail, a-t-il expliqué lors d’une visite de journalistes de l’APS à l’usine de la SODEFITEX à Vélingara, dans la région de Kolda.

Selon son directeur industriel, la Société de développement et des fibres textiles emploie 252 travailleurs saisonniers, dont 89 à Vélingara.

Sadio Sèye signale que l’entreprise a entrepris une diversification de ses produits en aménageant une rizerie à Kédougou (sud-est) et une minoterie à Tambacounda (est).

En ce qui concerne les tarifs, il estime que le prix du kilo de graines de coton, qui varie entre 1.100 et 1.400 francs CFA, ‘’n’est pas compétitif’’ pour la SODEFITEX.

‘’Le coton est coté en bourse. Le prix est fixé donc par le marché international. Quand il baisse, il y a des répercussions  sur la rentabilité économique de l’entreprise’’, a expliqué M. Sèye.

Leave a reply