Audition sur l’affaire Sweet Beauty : les leaders de Yaw entendent accompagner Ousmane Sonko

1
921

uty« On ne peut pas exclure une réédition de mars », ces propos émanent du président de la conférence des leaders de la coalition Yaw Khalifa Sall. En conférence de presse en perspective de l’audition annoncée du président Ousmane SONKO dans l’affaire Sweet beauty. Les leaders qui entendent accompagner leur camarade au tribunal demain avertissent qu’ils ne peuvent pas accepter dans ce pays qu’un pouvoir puisse à chaque fois choisir ceux contre qui il doit se battre.

« On ne peut pas exclure une réédition de mars », avertit le président de la coalition des leaders de la coalition Yewwi Askan, précisant d’ailleurs « Ce n’est pas ce que nous voulons, ce n’est pas ce que nous souhaitons, ce n’est pas une démarche que nous menons ni quelque chose que nous sentons venir, mais un homme juste qu’on veut humilier, persécuter. C’est pourquoi nous avons dit une réédition de mars pourrait avoir lieu. Mais ce n’est pas quelque chose que personne ne souhaite ».

« Cette ambivalence de mes propos signifie que Yewwi Askan Askan Wi est  dans une posture de responsabilité. Nous allons accompagner le président Ousmane Sonko comme nous l’avons fait depuis toujours dans cette épreuve et nous sommes prêts à tout assumer, assumer nos responsabilités », fait savoir Khalifa Sall en conférence de presse ce mercredi.

De son intime conviction, « Si c’est seulement le droit qui sera dit nous n’avons absolument rien à avoir peur dans ce dossier, mais s’ils veulent outrepasser le droit ça va aller autrement », avertit l’ancien maire de Dakar.

Donc, met-il en garde « Je veux vraiment être clair pour que tout le monde sache qu’il y a quelque chose qu’on ne peut plus accepter dans ce pays. On ne peut pas accepter dans ce pays qu’un pouvoir à chaque fois puisse, choisir ceux contre qui il doit compétir ou il doit se battre. Parce que disons-le, la finalité ici, c’est comment liquider un adversaire politique. Quelque soit la forme que cela prendra,  Quelque soit les moyens, Et cela ne se produira pas. »

O Goudiaby

1 comment

  1. Anonyme 2 novembre, 2022 at 15:23 Répondre

    Que ces dirigeants de Pastef et Yewwi askan wi, leurs femmes, enfants, frères et sœurs se mettent en tête de cortège et nous les suivrons. Plus question de se faire gazer quand eux et les siens sont sous les climatiseurs.

Leave a reply