Convoyage de pèlerins par train à Touba-relance du chemin de fer : la longue attente des Sénégalais

0
1077

Pour ce Magal 2023 qui sera célébré ce lundi 4 septembre, des Sénégalais ont la possibilité d’aller à Touba par train. Cette occasion marquera-t-elle, la relance des chemins de fer du Sénégal ? Les autorités ont à plusieurs reprises réaffirmé leur souhait de relancer l’activité ferroviaire. Les citoyens n’attendent que ça.

Les pèlerins en partance pour Touba pour la célébration du Magal peuvent emprunter les rails. La liaison Thiès-Touba a démarré hier, vendredi 1er août. Elle se terminera trois jours après l’évènement religieux comme annoncé le 25 août dernier lors du voyage inaugural par le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement, Mansour Faye.  Après la mise en service du Train express régional (Ter) qui a fini par convaincre plusieurs Dakarois, cette nouvelle déserte Thiès-Touba marque une étape importante dans la relance des chemins de fer du Sénégal. Depuis des années, les autorités nationales s’activent pour remettre les wagons en marche sur le trajet Dakar-Bamako.  On se rappelle que lors du conseil des ministres décentralisé tenu à Thiès l’an dernier, le président de la République, Macky Sall, avait lancé le début de la réhabilitation de la voie ferroviaire. En octobre 2022, lors du lancement des Classes préparatoires aux grandes écoles, répondant à l’interpellation du maire de la ville de Thiès, Babacar Diop, le président Sall a réaffirmé tout son engagement à faire revivre les rails. «Après le Ter (Train express régional, ndlr), je travaille avec le gouvernement à reprendre la ligne Dakar-Tambacounda, naturellement qui passera par le hub de Thiès et toutes les rives ferroviaires qui sont sur le tracé. Nous y travaillons au quotidien. Je voudrais vous donner l’assurance à vous, mais également à toute la population de Thiès», avait déclaré Macky Sall. Parlant ainsi, le Chef de l’Etat redonne l’espoir aux Thiessois ainsi que toutes les villes traversées par la ligne de chemin de fer Dakar-Tambacounda, et ce, jusqu’à Bamako.

 

Toutefois, il faut noter que cette déclaration de chef de l’Exécutif n’est pas la première occasion pendant laquelle l’Etat est revenu sur sa volonté de refaire naître les chemins de fer. Lors des discours à la nation ou à la traditionnelle cérémonie de levée des couleurs, le président Macky Sall, est assez souvent revenu sur la question. «Sur le volet ferroviaire, je me réjouis d’annoncer qu’en accord avec la République sœur du Mali, le chemin de fer Dakar-Bamako sera bientôt réhabilité et modernisé, dans des conditions qui assurent sa rentabilité et sa pérennité», avait-il soutenu, lors de son adresse à la nation le 31 décembre 2019. Mieux, il avait qualifié le projet d’«urgent et prioritaire». En novembre 2022, répondant aux interpellations des députés sur la question, selon le rapport des travaux de Commission de l’Assemblée Nationale signale, l’actuel ministre des Transports terrestres, des Infrastructures et du Désenclavement, Mansour Faye, avait annoncé «la disponibilité de 3 milliards sur le financement de la réhabilitation de la ligne Dakar-Tambacounda, en attendant la réalisation du grand projet de ligne à grand écartement».

 

Déjà, en 2021, dans cette même Assemblée nationale,  il disait que dans la loi de finances 2021, une enveloppe de 10 milliards est destinée à la rénovation du chemin de fer mais aussi des gares laissées en ruine après l’arrêt du trafic. «L’Etat a mobilisé 10 milliards dans le cadre du budget 2021, pour la réhabilitation de la voie et des gares ferroviaires jusqu’à Kidira. La Société nationale des chemins de fer a déjà acquis six locomotives en Afrique du Sud.  Reste maintenant à savoir combien s’élèvera cette rénovation». Auparavant, à Thiès, en juillet 2018, le président Macky Sall avait exprimé cette même volonté : «Le gouvernement du Sénégal travaille pour la relance du chemin de fer. Le financement est déjà acquis. Il ne reste plus que quelques discussions à mener». Macky Sall était partie présenter ses condoléances à l’homme d’affaire Baba Diaw, suite au décès de sa mère.

FATOU NDIAYE

Leave a reply