Dr Marie Khémesse Ngom relativise

0
405
Les statistiques ont montré ces derniers jours des chiffres qui sont en train de baisser. Malgré cette tendance, le docteur Marie Khémesse Ngom Ndiaye, directeur général de la santé publique, demeure toujours inquiète.
 
Selon elle, nous sommes en pandémie. «Nous surveillons sur le plan mondial grâce à l’Organisation mondiale de la santé, la situation au niveau de toute l’Afrique et particulièrement au niveau de l’Afrique de l’Ouest. Au Sénégal, au jour d’hier, nous avions 88 cas communautaires sur 100 personnes contaminées. Donc, la transmission est encore très locale», a déclaré Docteur Khémesse Ngom Ndiaye.

Et de poursuivre  : « parmi ces cas communautaires, nous avons 33 issus des voyageurs sortants. Cela veut dire que la transmission est plus que locale parce que les voyageurs sortent de la communauté ».

Revenant sur les autres urgences mondiales, le Dr Khémesse Ngom Ndiaye a soutenu : «Les autres urgences qu’on appelle évènements de santé publique de portée internationale continuent à être surveillées drastiquement dans notre pays conformément aux règlements sanitaires internationales. Nous avons toujours Ebola en Côte D’ivoire, la polio au Sénégal et en Gambie. D’où l’importance d’accentuer l’hygiène collective et individuelle et tous les autres gestes barrières ». Elle s’exprimait hier, jeudi, lors du point de presse journalier sur la Covid19 initié par son ministère.
 
Denise Zarour MEDANG

Leave a reply