Dr Papa Amadou Ndiaye livre son diagnostic

0
897
Le Sénégal vit présentement deux épidémies à savoir le coronavirus et la conjonctivite. Dans le domaine de l’ophtalmologie, le docteur Papa Amadou Ndiaye, médecin chef du service d’ophtalmologie de l’hôpital Abass Ndao, par ailleurs président de la société sénégalaise d’ophtalmologie, a avancé que le problème est qu’à l’heure actuelle, « le coronavirus a effectivement des corrélations avec l’œil ». Toutefois, il a attiré l’attention des populations sur les signes de gravité dont la douleur, une baisse de vision entre autres. Il s’exprimait hier, jeudi 26 août, lors du point de presse du ministère de la Santé et de l’action sociale sur la situation du coronavirus au Sénégal.
 
Pour le docteur Papa Amadou Ndiaye, ophtalmologue à l’hôpital Abass Ndao de Dakar, il existe une épidémie qu’on appelle la Covid-19, une autre de conjonctivite qui fait que la population est un peu affolée et pose un certain nombre de questions. « La première chose qu’il faudrait d’abord comprendre est que l’épidémie qui nous concerne à l’heure actuelle qui est le coronavirus a effectivement des corrélations avec l’œil », a-t-il renseigné.

Et de poursuivre : « il faut savoir et on vous l’a précisé depuis le départ, que le virus est présent dans les larmes des sujets atteints de coronavirus même s’ils n’ont pas de signes oculaires. Ce qui fait que l’œil est un organe de pénétration de cette maladie ». Pour le docteur Ndiaye, ce n’est pas étonnant qu’au-delà des masques, on conseille au personnel médical et ceux qui sont dans les réanimations et qui prennent en charge les malades de Covid-19 de se protéger avec des lunettes assez spéciales. L’autre particularité est que quand on est atteint de coronavirus, il peut y avoir au départ des signes oculaires. Pour le spécialiste des yeux : « au début de l’épidémie, c’est un ophtalmologiste chinois qui avait très tôt attiré les pouvoirs publics sur le fait qu’il avait eu beaucoup de manifestations en ophtalmologie des yeux rouges qui pouvaient être en rapport plu tard avec le coronavirus ».

MANIFESTATION DE LA COVID PAR LES YEUX

Pour docteur Ndiaye : « les patients qui sont atteints de coronavirus peuvent développer un certain nombre de signes qui peuvent s’agir de rougeur. Ces patients peuvent se plaindre d’une impression des yeux qui sont secs, ils peuvent avoir des tuméfactions au niveau des yeux et quelquefois on trouve des lésions qui sont beaucoup plus évoluées, par exemple au niveau de ce qu’on appelle l’UV ou la rétine de ces patients  ». Le spécialiste des yeux a aussi déclaré qu’il faut aussi savoir que certains signes ne sont pas en rapport avec le coronavirus, mais avec le contexte de la réanimation et la position qu’on fait adopter à certains patients pour leur éviter les problèmes respiratoires. «  Le virus est présent dans les larmes des patients atteints de coronavirus et il faut faire attention  » a-t-il alerté 

EPIDEMIE DE LA CONJONCTIVITE

Pour le docteur Papa Amadou Ndiaye, la conjonctivite est l’atteinte du blanc de l’œil, la partie blanche qui recouvre le globe oculaire. Dire qu’il y a conjonctivite pour lui, c’est dire qu’il y a une inflammation de cette partie blanche qui tapisse le globe oculaire et qui est sous les papillaires. « Cette inflammation a plusieurs origines » a-t-il renseigné. Pour docteur Ndiaye, cela peut être d’origine traumatique, infectieuse, bactérienne, parasitaire. « Quand on dit conjonctivite, cela veut dire que le plus souvent, on voit une rougeur ou des taches qui sont quelquefois hémorragiques. C’est le cas du virus qu’on appelle entérovirus et c’est lui qui donne l’épidémie qu’on appelle Apollo parce que cela avait coïncidé avec une mission Apollo  », a-t-il renseigné.

LES ORIGINES DE LA CONJONCTIVITE

Selon la blouse blanche, en général, il y a des conditions climatiques qui font qu’en début d’hivernage, il y a souvent cette épidémie au Sénégal. Dans ce cas, les manifestations ne touchent que le blanc de l’œil qui devient rouge. « C’est une rougeur qui intéresse en général tout le blanc et non localisée. Quand on dit qu’il y a conjonctivite, il y a en général un petit larmoiement et on a peur de la lumière », a-t-il soutenu.

DES SIGNES DE GRAVITE DE LA CONJONCTIVITE

Selon Docteur Ndiaye, il y a deux signes négatifs, importants pour les pharmaciens, qui reçoivent les patients ainsi que les autres médecins qui ne sont pas ophtalmologistes. « Théoriquement, il y a deux signes négatifs quand on a une conjonctivite. La première qui peut être difficile à quantifier, il y a une curie certes, on a une sensation de corps étranger, mais théoriquement on n’a pas mal. Le deuxième signe négatif qui est très important, si on a nettoyé ses yeux, la conjonctivite ne baisse pas la vision » at-il alerté. Et de tirer la conclusion suivante  :  «  la première leçon à tirer, il est dangereux de dire que tous les yeux rouges sont des conjonctivites. Si une personne se plaint de conjonctivite qui traine plusieurs jours, elle vous dit que j’ai mal et que ma vision a baissé, il faut qu’elle soit vue le plus rapidement possible par un ophtalmologiste. Si l’œil est rouge, il est douloureux, la vision a baissé, cela peut entrainer une perte de la vue en quelques semaines. Il faut faire attention, c’est quelque chose qui est important ».

TRAITEMENT DE LA CONJONCTIVITE

Pour le docteur Ndiaye dans le traitement de la conjonctivite, il faut toujours éviter de mettre des mains sales sur les yeux. Une chose qui peut amener les conditions de la surinfection. Eviter aussi de mettre de l’eau de mer. « L’eau de mer est salée, elle n’est pas propre. Même les médicaments que nous travaillons pour mettre dans les yeux, nous tenons compte de la composition chimique des larmes. Ne mettez pas des décoctions à base de pain de singe dans les yeux des enfants, ne mettez pas du jus de citron dans les yeux », a-t-il laissé comprendre. Et de conseiller : « lavez les yeux avec du sérum physiologique ou de la lotion. Si vous n’en avez pas, il est simple de demander aux personnes de faire bouillir de l’eau, de laisser tiédir et vous avez de l’eau propre que vous prenez avec du savon antiseptique pour vous laver le visage. Le savon antiseptique simple de Marseille de préférence avec de petit morceaux que vous allez jeter au bout de quelques jours ». S’il n’y a pas de sécrétion, le médecin a estimé que de simples collyres antiseptiques suffisent, pas d’antibiotique, « Seulement les mettre sur les yeux s’il y a de la sécrétion. Maintenant si pendant plusieurs jours, les signes ne s’amendent pas, s’il y a d’autres éléments associés, il faut aller voir le médecin ».

PAR DENISE ZAROUR MEDANG

Leave a reply