Election présidentielle de février 2024 : PASTEF, la haute autorité confirme la candidature de Sonko

0
815

Instance de régulation du parti PASTEF, la Haute autorité dirigée par l’enseignant-chercheur en droit, Mouhamadou Ngouda Mboup, s’est penchée hier, jeudi 13 juillet 2023, sur le candidat du parti à quelques encablures de l’élection présidentielle de février 2024. Face à la presse, les membres de cette instance ont indiqué avoir retenu, à l’unanimité, Ousmane Sonko comme candidat et sera investi officiellement en séance publique.

«Après avoir opéré à toutes les analyses et appréciations jugées nécessaires, ayant constaté que la majorité absolue des suffrages est atteinte et même l’unanimité constatée, à l’issu du scrutin, le candidat Ousmane Sonko, jouissant de l’intégralité de ses droits civiles et politique, est déclaré candidat du parti PASTEF-Les Patriotes pour l’élection présidentielle du 25 février 2024», a indiqué Mouhamadou Ngouda Mboup, président de la Haute Autorité de Régulation du Parti PASTEF. Par conséquent, précise-t-il «la Haute Autorité procédera à l’investiture officielle du candidat en séance publique».

Rappelant le processus de désignation de son candidat, M. Mboup a souligné que «La haute autorité a reçu les procès verbaux de désignation du candidat du parti PASTEF à l’élection présidentielle du 25 février 2024, provenant des différentes structures, des responsables du parti et de la diaspora.»

Cependant, «En raison de l’indisponibilité de certains responsables, actuellement détenus en prison, certaines coordinations d’ailleurs n’ont pu se réunir à temps et se sont retrouvés forclos, ont vu même leurs procès-verbaux irrecevables. Dans les quarante-six départements (46) et les huit circonscriptions électorales de la diaspora regroupant quarante-cinq (45) pays où Pastef est présent, les procès-verbaux ont fait l’objet d’un triple contrôle. Et ont donné lieu à toutes les vérifications nécessaires», a expliqué le président de l’instance régulatrice du Parti PASTEF.

Ainsi, a-t-il conclu, «Sur l’ensemble des coordinations nationales du Sénégal et de la diaspora, la candidature de monsieur Ousmane Sonko a été retenue à l’unanimité. Aucune irrégularité susceptible d’éliminer la dite candidature n’a été retenue ni constaté.»

Ousmane GOUDIABY

 

 

Leave a reply