Kaolack/campagne agricole 2022-2023 : Moussa Baldé confirme les performances prévisionnelles

0
196

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural qui poursuivait hier, vendredi 19 août, sa visite aux périmètres champêtres et les unités agricoles mises en place dans la région de Kaolack, a confirmé l’état satisfaisant de germination des pousses.

Mieux, selon Moussa Baldé, les cultures de cette année augurent des lendemains meilleurs pour les producteurs si cette même situation est maintenue jusqu’à la fin des récoltes. Et cela, sur l’ensemble des filières spéculatives en exploitation dans les trois départements de Kaolack.

Pour Moussa Baldé, cette situation se justifie par la quantité de pluie accueillie cette année sur l’étendue du territoire national, sa répartition dans le temps et dans l’espace, mais surtout le niveau d’évolution des jeunes pousses d’arachide, de mil, de riz ou de maïs et leur abondance par rapport à la surface cultivée.

«L’hivernage de cette année-ci, comme l’ont fait savoir les techniciens et certains producteurs, a le meilleur profil que celui de 2020. Et cela, parce que l’hivernage, c’est l’alternance Soleil et Pluie. Pour cette année, cette séquence est meilleure que la saison écoulée. Les périmètres visités en font la parfaite illustration», a souligné Moussa Baldé. Et de poursuivre : «En 2020, la production céréalière était estimée à 3.700.000 tonnes et cette année, nous espérons dépasser les 4 millions de tonnes si tout se passe bien».

Par la même occasion, le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a réfuté toute déclaration faisant état d’une quelconque attaque de vers, d’insectes ou autres créatures de genre ravageur sur les périmètres champêtres. « Les images parlent d’elles-mêmes. Ce que les producteurs de Keur Madiabel ont dit aujourd’hui est la même chose qui s’est dit ailleurs sur le reste du pays», a fait savoir Moussa Baldé.

Se félicitant toutefois des pas géants marqués par les producteurs du village de Keur Socé (environ 15 Kms au Sud-Ouest de Kaolack) qui ont réussi à «exploiter une superficie de 3 ha de riz de plateau, type Nerica 6», le Ministre de l’Agriculture dit être d’autant plus réconforté par la percée fulgurante de la riziculture dans la région de Kaolack. Il annonce en revanche que «l’autosuffisance en riz dans notre pays est un programme foncièrement réalisable car, elle devient de plus en plus certaine dans la majeure partie des collectivités territoriales et pourrait être exploitée partout au Sénégal surtout lorsque ce riz-là, vu sa beauté, présente les mêmes caractéristiques que le riz cultivé dans les pays asiatiques.»

Abdoulaye FALL

Leave a reply