Messi, Neymar, Al-Khelaïfi… : le PSG cible de la colère de certains supporters

0
618

Des centaines de supporters du PSG dont des Ultras se sont rassemblés mercredi devant le siège du club, mais aussi devant le domicile de Neymar, dans les Yvelines, pour manifester leur mécontentement. Des « agissements intolérables et insultants », a rapidement condamné le club.

Crise de confiance au PSG. Des centaines de supporters se sont rassemblés, mercredi 3 mai, devant le siège du club parisien mais aussi devant le domicile de Neymar, dans les Yvelines, pour exprimer leur mécontentement.

Selon plusieurs vidéos diffusées sur Twitter, plusieurs supporters vêtus de noirs se sont rassemblés devant le domicile de Neymar, blessé jusqu’à la fin de la saison, à Bougival (Yvelines), chantant « Neymar, casse-toi ».

« Le Paris Saint-Germain condamne avec la plus grande fermeté les agissements intolérables et insultants d’un petit groupe d’individus qui ont eu lieu ce mercredi », a réagi le club dans un communiqué diffusé mercredi soir.

« Quels que soient les différends, rien ne peut justifier de tels actes. Le club apporte tout son soutien à ses joueurs, à son encadrement et à toutes les personnes concernées par ces comportements honteux. »

Ces événements sont intervenus trois jours après la défaite contre Lorient au Parc des Princes (1-3), la troisième du club parisien sur les quatre derniers matches joués à domicile.

Mercredi en fin d’après-midi, les supporters rassemblés devant le siège du club à Boulogne-Billancourt ont scandé « On en a marre des mercenaires ! Il faut virer Messi ! Il faut virer Nasser (al-Khelaïfi, le président du club) », « Direction démission » ou bien encore « Paris, c’est nous ».

Certains, fumigènes à la main, ont expressément cité des joueurs comme Lionel Messi ou Neymar et ont brandi des pancartes appelant les joueurs à « mouiller le maillot ».

« Gestion catastrophique ces dernières années »

« PSG : qui es-tu ? Où vas-tu ? M’entends-tu ? », se demandaient aussi les Ultras sur une banderole.

« Nous sommes sincèrement inquiets à propos de l’avenir et de la pérennité de notre club », a indiqué dans un communiqué le Collectif Ultras Paris (CUP), se demandant « s’il y a encore un pilote dans l’avion ».

Selon le CUP, « le sportif est en dérive totale et cela est dû notamment à un recrutement au rabais et sans vision globale des besoins collectifs ». Le collectif critique la « gestion catastrophique ces dernières années qui a offert des ponts d’or à des mercenaires, à des joueurs surcotés et peu concernés ».

Le PSG a ouvert mardi une procédure disciplinaire à l’encontre de sa star argentine, Lionel Messi, qui sera suspendu plusieurs jours, après un voyage en Arabie saoudite effectué sans l’accord de son club.

Les Ultras ont également exprimé leur refus de quitter le Parc des Princes, alors que le club s’est positionné pour un possible rachat du Stade de France.

Lundi soir déjà, au lendemain de la défaite contre Lorient, certains supporters s’étaient rassemblés devant le centre d’entraînement du Camp des Loges, avec des banderoles « Plus personne ne vous respecte. Pourquoi on le ferait ? » ou « Vous ne représentez en rien notre ville ».

Leave a reply