Ministère de l’environnement : Aliou Ndoye opte pour la continuité

0
546

La position du Sénégal sur des questions telles que les changements climatiques, défendue par le ministre sortant, Abdou Karim Sall, ne va pas changer. En prenant service hier, mercredi 21 septembre, Alioune Ndoye, le nouveau ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, a assuré de ne point déroger à la règle.

Le ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, Alioune Ndoye, qui a pris le flambeau hier, mercredi 21 septembre 2022, des mains du ministre sortant, Abdou Karim Sall, soutient s’investir dans la continuité, surtout concernant la position sénégalaise sur les changements climatiques. «Le dernier acte que vous avez posé la semaine dernière, en présidant la 18ème session de la Conférence des ministres africains de l’environnement, en est une parfaite illustration. Je ferai miennes toutes les décisions que vous avez prises en présence de vos pairs».

Par la voix d’Abdou Karim Sall, le Sénégal s’était engagé à défendre, lors de la prochaine conférence sur le climat prévue en Egypte, au mois de novembre prochain,  de plaider entre autres pour le respect de l’accord de Paris relatif au financement des projets d’adaptation des pays les moins avancés par les grandes puissances, responsables en grande partie des émissions de gaz à effet de serre. Le Sénégal veut aussi défendre le projet de création d’un fonds pour les catastrophes naturelles imprévues et l’égale répartition du marché du carbone en faisant de sorte que le coût ne soit pas différent, selon qu’il s’agisse d’un pays développés ou non.

Alioune a manifesté son souhait de travailler avec tous les acteurs de l’environnement. «Je ne ménagerai aucun effort pour répondre aux multiples attentes et préoccupations de tous les acteurs du secteur de l’environnement. C’est pourquoi, en vous tendant la main, j’invite toutes les forces vives de notre cher pays (Forces de Défense et de Sécurité, Elus nationaux comme locaux, Chefs de Services ou de Projets, partenaires techniques et financiers, Femmes, Jeunes, leaders d’opinion, notabilités religieuses ou coutumières, bref toutes les composantes de la société) pour qu’ensemble, la main dans la main, nous montrions aux  autorités de ce pays que le ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique peut être le porte étendard du développement socio-économique du Sénégal».

Sur ce, il ajoute : «très rapidement, je mettrai en place les organes exécutifs et je soumettrai tous les textes législatifs et réglementaires validés par le Conseil des ministres».

Pour sa part, Abdou Karim Sall, le ministre sortant, a rappelé les réalisations du département sous son magistère.  Il s’agit, dit-il, «de l’adoption de la loi sur le plastique, celle sur la biosécurité, le classement de 9 forêts, l’érection d’aires marines communautaires».

A signaler que la passation de service s’est tenue dans une ambiance folklorique, avec la présence massive des militants du ministre sortant, Abdou Karim Sall. Ils ont pris d’assaut, très tôt, la salle où devait se tenir la cérémonie. Des chants, des ovations et applaudissements en faveur de leur leader ont marqué toute la cérémonie.

Fatou NDIAYE

 

 

 

 

Leave a reply