Royaume-Uni : le leader de l’opposition visé par une enquête pour violation du confinement

0
244

Le chef de l’opposition travailliste britannique Keir Starmer est à son tour mis en cause pour d’éventuelles infractions à la réglementation anti-Covid, a indiqué la police ce vendredi 6 mai. Un coup dur pour le Labour, malgré ses progrès face aux conservateurs aux élections locales, jeudi 5 mai.

Après Boris Johnson, le Premier ministre conservateur britannique, au tour du chef de l’opposition, Keir Starmer, de se retrouver dans la tourmente pour violation présumée des règles sanitaires

La photo avait déjà circulé il y a quelques mois, rappelle notre correspondante à Londres, Émeline Vin : Keir Starmer en train de siroter une bière dans les locaux du Parti travailliste à Durham, dans le nord-est de l’Angleterre, en avril 2021. À l’époque, les rassemblements « festifs » en intérieur étaient interdits. Mais en début d’année, la police avait classé l’affaire, constatant qu’aucune infraction n’avait été établie.

Les enquêteurs expliquent désormais avoir reçu des nouveaux éléments, justifiant la réouverture d’une enquête. Cette semaine, plusieurs tabloïds ont relayé le témoignage de livreurs à domicile qui auraient apporté, au local du parti, pour autour de 250 euros de nourriture indienne. De quoi nourrir, estiment-ils, une vingtaine de personnes. Le Daily Mail, marqué à droite, a consacré plusieurs Unes à l’affaire ces derniers jours. et le Labour a finalement admis que la numéro deux du parti, Angela Rayner, était présente ce soir-là, après avoir initialement affirmé le contraire.

Après avoir reçu « de nouvelles informations importantes, (…) nous pouvons confirmer qu’une enquête sur d’éventuelles infractions aux règles anti-Covid est en cours », indique dans un communiqué la police de Durham.

RFI.FR

Leave a reply