Sédhiou – forum sur les projets et programmes de l’urbanisme et du cadre de vie : le ministre Abdoulaye Saydou Sow met ses Directions en mode fast-track

0
937

Sous l’autorité du ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, plusieurs acteurs administratifs, territoriaux et des partenaires au développement de la région de Sédhiou ont pris part hier, jeudi 2 février, à un forum de partage sur les projets et programmes relevant de son département. Entouré de ses directeurs généraux et chefs de service, Abdoulaye Saydou Sow a annoncé, dès ce courant  février, le démarrage de plusieurs chantiers. Des aménagements paysagers, le pavage, le traitement des dossiers en instance et l’élaboration de Plan directeur d’urbanisme (PDU) sont entre autres urgences signées.

Dans une salle archicomble pour un forum de haut niveau, rehaussé par la présidence du ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, entouré de plusieurs directeurs généraux, cette rencontre a donné lieu à de fortes recommandations avec effet immédiat de mise en œuvre. Le ministre Abdoulaye Saydou Sow annonce que «très rapidement, nous allons procéder, en 2023, à la révision du Plan directeur d’urbanisme (PDU) de Sédhiou et de Marsassoum, d’accélérer».

Evoquant la question des dossiers en souffrance au niveau de leurs services, le ministre annonce aussi l’instruction avec diligence des dossiers de lotissement des communes de la région de Sédhiou. «Tous les dossiers en instance à la Direction générale de l’urbanisme et de l’architecture (DGUA) doivent être vidés, au plus tard dans un mois. Il s’agira aussi d’encadrer les autres communes aussi à ce que les dossiers de lotissement et de construction puissent respecter les formes pour être étudiés dans les délais requis. Il y a lieu de signaler l’urgence dans la commune de Diana Malary, dans deux ou trois dossiers qui sont déposés», assure-t-il.

A propos des projets de construction dans les foyers religieux de renom, Abdoulaye Saydou Sow fait observer : «en matière d’urbanisme, en rapport avec les autorités administratives et territoriales, de poursuivre l’identification des cités religieuses et de leurs besoins en construction et de réhabilitation d’édifices et programmer au moins à réhabiliter au titre de l’année 2023».

Dans le domaine des logements, il s’agit, selon le ministre, «d’accélérer les procédures administratives préalables et de procéder au démarrage des travaux de construction des cinquante logements de Sédhiou, engagement pris par la SN-HLM dans sa première phase des 25 logements en 2023. C’est aussi de démarrer sans délai les inscriptions physiques pour les cent mille logements dans la région de Sédhiou».

Dans le domaine du cadre de vie et de l’hygiène publique, il souligne que «l’AGETIP, avec le concours des différents ministères, ce sera de finaliser le plan  d’aménagement du centre hospitalier régional Amadou Tidiane Bâ de Sédhiou et de démarrage les travaux de pavage et d’aménagement avant fin février courant. Un quota supplémentaire, sous réserve de validation du président de la république d’au moins 375 agents sera alloué à la région de Sédhiou au cours de ce mois de février. Ce seront soit des agents de la SONAGED ou du cadre de vie. Et enfin de doter toutes les communes de Sédhiou en matériel de nettoiement».

Enfin, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Saydou Sow, a plusieurs fois rappelé, et prenant à témoin l’opinion, que ce ne sont pas des promesses creuses, mais des engagements fermes qui seront tenus à date. «Tous les engagements ci-haut énumérés vont incessamment démarrer, dès ce mois de février, et seront respectés jusqu’à terme», conclut le ministre, sous les projecteurs de la presse.

Moussa DRAME

Leave a reply