Trois questions à… Doudou Wade : «La mise garde est de Ismaïla Madior Fall est inutile»

0
249

L’opposition exige le dépôt préalable de la loi de règlement 2021 avant tout débat sur la loi de finances 2023. Que vous inspire cette position? Est-elle fondée?

C’est une exigence de la loi organique portant loi de finances. La loi de règlement de l’année n-1 est déposée sur le bureau de l’assemblée nationale au plus tard le jour de l’ouverture de la session unique dans la première quinzaine du mois d’octobre.

La loi de règlement est obligatoirement accompagnée de documents prévus. La loi de règlement devient un outil directif et de contrôle pour le député dans ses appréciations de la loi de finances. Cette position est fondée et conforme à l’orientation prise par l’UEMOA dans la gestion axée sur les résultats.  Elle est aussi l’application correcte de la loi sur les finances publiques. Par conséquent, toute autre position est illégale.

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, après avoir mis en garde concernant la demande de révision du procès du Karim Wade, a fait savoir qu’aucune  demande dans ce sens n’a été introduite par ses avocats. Quel commentaire en faites-vous ?

La mise garde est du Ministre Ismaïla Madior Fall est inutile. Nous lui rappelons que le  comité de droits de l’homme dans ses constations adoptées dit que le Sénégal a violé les droits de Karim Wade reconnus par le pacte signé et ratifié. Ismaïla Madior Fall devrait s’évertuer à réexaminer la déclaration de culpabilité et de condamnation de Karim Wade et de veiller à ce que des violations analogues ne se reproduisent pas à l’avenir.  C’est dire qu’Ismaïla Madior Fall et Karim Wade n’ont pas la même compréhension des traités pactes, protocoles, conventions signés et ratifiés. Relativement à la demande de révision, le ministre de la justice n’est-il pas concerné plus que tout autre. Les instructions du Président de la République font foi.

Nous avons constaté, depuis l’installation de la 14ème législature, les groupes parlementaires de Wallu et de Yewwi déroulent séparément, leur agenda parlementaire. Est-ce que cela ne sape pas la dynamique de l’Inter-coalition?

Je ne sais pas. Je ne peux pas faire de jugements de valeur mais je remarque qu’ils ratent trop d’occasions pour marquer la législature. Il faut à tout moment être en phase avec la direction fixée par les législatives, se conformer à la loi et prendre tous ses droits pour l’intérêt des populations.

Attendons pour voir, car, c’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon. J’avais déjà prévenu de l’importance du groupe parlementaire et recommandé de privilégier la concertation dynamique.

Recueillis par Nando Cabral GOMIS

Leave a reply