Couverture maladie au Sénégal: plus de 72 milliards dans l’offre de soins

0
322

De 2015 à 2022, l’agence de la couverture maladie universelle a mobilisé un budget de 161 457 083 329 Fcfa. Au même moment, la mobilisation des cotisations des mutuelles est estimée à 21 374 845 433 de nos francs.  Selon l’agence nationale de la couverture maladie universelle (Acmu) qui faisait la situation hier, jeudi 1er septembre avec la presse. Pour les remboursements des Ig aux structures de santé, les experts ont renseigné que 72 873 955 652 fcfa ont déjà été injecté.

La couverture maladie universelle a fait des performances dans la contribution de l’offre de soin au Sénégal, même si, un objectif de couverture du risque maladie d’au moins 75% de la population d’ici 2021 qui leur est assigné, n’a pas été atteint. Selon les experts de la Cmu, En 2020, des résultats probants ont été enregistrés en termes de performances, malgré le contexte de pandémie à Covid-19. En effet, selon les résultats du troisième trimestre, le taux de couverture du risque maladie est passé de 49,6 % en 2017 à 53 % en 2020, soit une évolution de plus 4 points.

Une performance qui découle, selon Aly Fall, directeur de la communication de l’Acmu, entre autres, des efforts considérables notés dans l’enrôlement des populations dans les mutuelles de santé, à travers des expériences innovantes en cours de mise en œuvre au niveau opérationnel.  Dans cet enrôlement des populations, les mutuelles de santé ont pu mobiliser des cotisations des adhérents, estimées à 21 374 845 433 de nos francs de 2015 à 2022 selon le directeur des opérations de la Cmu, Serigne Diouf. Au même moment, l’Agence de la couverture maladie universelle estimait ses efforts de mobilisation de fonds à 161 457 083 329 Fcfa. Par ailleurs, selon la Cmu, l’Etat, dans le cadre de la mise en œuvre des initiatives de gratuité, a mobilisé des ressources importantes pour l’apurement des dettes de la CMU dues aux structures de santé, ainsi que le règlement des retards de subventions des cotisations des mutuelles de santé.

Un engagement du gouvernement qui s’inscrit selon les acteurs dans sa volonté d’appuyer les structures sanitaires, qui ont eu des difficultés financières liées à la pandémie à Covid-19.

Pour le directeur de la Cmu, Bocar Mamadou Daff, certes des résultats satisfaisants ont été enregistrés mais, certains défis restent à être relevés.

Parlant du montant injecté pour le remboursement des dettes, il est estimé à 72 873 955 652 fcfa ont déjà été injecté depuis 2015 avec une grosse part réservée à la dialyse avec 38% du montant, soit 27 milliards, 23% pour les enfants de moins cinq ans dont 17 milliards, 22% pour le plan sésame soit 26 milliards et 17% pour la césarienne soit 12 milliards.

Revenant sur la restructuration de l’agence de la couverture maladie universelle, le directeur Bocar Daff a annoncé la fusion des mutuelles de santé dans un département en une seule afin de la rendre plus performante et de permettre de supporter les charges de la demande de soins. « Le relèvement du pooling au niveau départemental reste un défi majeur pour les mutuelles de santé communautaires, surtout au regard des résultats satisfaisants enregistrés dans les Unités départementales d’Assurance Maladie (Udam) de Foundiougne et de Koungheul. Ces unités ont relevé le défi du pooling et dépassent aujourd’hui le taux de 70% de taux de couverture. D’autres départements ont décidé d’aller vers ce modèle plus avantageux pour les mutuelles de santé du point de vue de leur professionnalisme et de leur efficacité » a-t-il fait savoir.

 Denise ZAROUR MEDANG

Leave a reply